Report abuse

Merci Karine, C'est comme perdre sa Maman deux...

×