3 sur le coup

bartleby

- Moi, je lui montrerai les étoiles, pour que doucement elle puisse s'endormir

- Moi je lui montrerai un couteau pour voir sa frimousse pâlir

- Et moi, la poche intérieure droite de ma veste pour la retenir

 

 

- Moi, je lui offrirai un monde merveilleux pour la voir s'épanouir

- Moi je lui offrirai la peur et la nuit pour entre mes bras la voir s'évanouir

- Et moi une crème de jour, pour l'empêcher de se voir vieillir

 

 

- Les fleurs, les poèmes, pour qu'elle se fasse belle et tendre…

- Les mouvements saccadés de ses hanches pour sentir ma queue en elle se tendre

- Des couverts, une marmite, et un morceau de filet de bœuf bien tendre

 

 

 - C'est pas vrai ! Faites-le taire, ça ne va pas du tout !

- Oui, t'as vraiment une araignée dans ta tête, toi !

- Ben quoi ? Le fric, la beauté et la bouffe… Non ? C'est pas ce que recherchent les femmes, ça ?

- Je dirais plutôt les hommes, mais je n'ai pas envie d'être taxé de sexisme

- Pas besoin, il suffit de se caler sur les bonnes attitudes, anticiper les pensées de ces chères créatures, tenter de comprendre un minimum la flamme qui les anime. Pas le gros bourrin ! Faut plutôt les laisser venir à toi…

- Je suis désolé, mais ce qu'aiment les femmes, c'est la poésie, les gestes tendres et désintéressés, notre côté protecteur. Le Prince Charmant. Je suis pour le rétablissement du concept de Prince Charmant ! Voilà !

- Je dirais plutôt du Chevalier héroïque, les défendant contre l'ennemi. Là c'est clair et net !

- Mais que dalle ! La Cendrillon, elle vit que pour son palais d'argent et quand son mec se tire pour en entretenir une autre, ben elle traine dans les bars, fait le trottoir et finit junky !!! Pas vrai ?

- Ohlàlà…

- Oui. Mais bon, ça se défend quand même un peu… Ouais ? Euh… non.

- Vous y comprenez rien du tout aux gonzesses, c'est tout ! Moi, je dis, maintenant on est trois sur le coup !

- Plait-il ? Il délire, là, hein ? C'est déjà bien assez compliqué…

- Quoi ?!? 3 ?!? Mais tire-toi ou j'ten fous une !

Report this text