5 chansons sur lesquelles on danse mais qui racontent un drame

Martin Descours

Il y a un drame là dessous et on danse là dessus. C’est la faute aux artistes. Ils ont écrit des textes avec leurs émotions, ils ont jeté des notes sur les larmes et ont mis du rythme sur la mort...

5 chansons sur lesquelles on danse mais qui racontent un drame


Il y a un drame là dessous et on danse là dessus. C'est la faute aux artistes. Ils ont écrit des textes avec leurs émotions, ils ont jeté des notes sur les larmes et ont mis du rythme sur la mort. Résultat, c'est sur des rocks déhanchés que des évènements, des faits divers et des assassinats rentrent dans les mariages et les soirées. À en oublier à quoi on danse.


5. Manuréva, Alain Chamfort

Pas de sang ni de trace. Manureva, c'est l'histoire de la disparition tragique d'un skipper (de rien), Alain Colas, pendant la 1ère route du Rhume. Aucun élément du bateau n'a été retrouvé. C'est Serge Gainsbourg qui écrit la chanson et Alain Chamfort qui la souffle.

Où es-tu Manu Manuréva?
Porté disparu Manuréva
Bateau fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arriva


4. Marcia Baila, Rita Mitsouko

C'est un hommage à l'artiste Marcai Moretto, danseuse, chorégraphe, metteur en scène, qui accompagne les Rita Mitsouko pendant leurs premières tournées . Elle qui meurt à 32 ans d'un cancer du sein foudroyant.

Mais c'est la mort
Qui t'as assassinée Marcia
c'est la mort
Tu t'es consommée Marcia
c'est le cancer
Que tu as pris sous ton bras


3. Chandelier, SIA

L'histoire de la drogue qui attire comme un aimant, qui rend le cerveau numb comme du coton et qui exacerbe les sentiment comme un porte-voix. On va pas se mentir, l'alcool c'est de l'amour en bouteille. Feel the love ?

Party girls don't get hurt
Can't feel anything, when will I learn?
I push it down, push it down
I'm the one “for a good time call”
Phone's blowin' up, ringin' my doorbell
I feel the love, feel the love


2. Sunday Bloody Sunday, U2

C'est la plus connue. Sunday Bloody Sunday relate les évènements du 30 janvier 1972 à Derry en Irlande du Nord où 14 manifestants pacifiques ont été tués par des tirs de l'armée britannique. Un évènement réprimé dans le sang et postérisé dansant.

And the battle's just begun
There's many lost, but tell me who has won
The trench is dug within our hearts
And mothers, children, brothers, sisters torn apart


1. Enola Gay, Orchestral manoeuvres in the dark

On saute sur nos pieds là où d'autres ont sauté sur la bombe. La danse, retour aux basiques de notre humanité pour piétiner notre plus grande inhumanité. Enola Gay c'est tout simplement le nom de l'avion qui a largué la bombe sur Hiroshima. La dernière phrase du refrain fait froid dans le do.

It's 8:15, that's the time that it's always been
We got your message on the radio, condition's normal and you're coming home
Enola gay, is mother proud of little boy today
Oho,
this kiss you give, it's never ever gonna fade away

Bien évidemment il existe des dizaines d'autres chansons qui qui crachent des drames : My name is Luka de Suzanne Vega, Zombie des Cranberries, ou l'Aigle noir de Barbara, mais on y danse moins… Le rythme plaqué par ces artistes sur ces 5 drames reste le plus beau pied de nez à la nuit tombée sur leurs têtes. Tu veux danser, la mort ?


Et vous, à quoi vous dansez ?

  • Je connaissais celle de Manuréva. J'appréciais celle des Rita Mitsouko sans connaître le fin mot de l'histoire...
    Merci.

    · Ago 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • moi non plus, c'était en recherchant un peu des vraies chansons sur lesquelles on danse que je l'ai trouvé. Et effectivement la phrase "et c'est la mort qui t'as assassinée Marcia", m'est revenue en tête !

      · Ago 2 months ·
      Default user

      Martin Descours

  • Excellent. Merci pour le ràppel

    · Ago 2 months ·
    Morning in jama%c3%afca

    li-belle-lule

Report this text