A celle qui est mon Ex

onizuka

Il est bientot l'heure de sonner les matines
D'ouvrir le jour et les yeux d'un être divin
A toute naissance, la mort ratatine
Comme la peau du raisin pour créer le vin

Ce n'est pas l'épiderme qui prépare son deuil
Qu'il doit etre douloureux de séparer son ame
L'eclipse lunaire approche et bientot son oeil
Fera briller le tien autant que le soleil crame

Des liquides amiotiques de pupilles
Et tes mains sereines, les plus douces des langes
Préserveront des démons de ce monde ta fille
Protégée de la nature merveilleuse des anges

Et bien que je ne puis etre qu'absent, égaré
Et si nos lacrimales ne seront pas les mêmes
Au milieu de tous ces sentiments bigarrés
Saches néanmoins qu'elle et toi, je vous aime

Signaler ce texte