A l'ombre de mon stylo

Marion B

Les mots couchés à l'ombre de mon stylo ont du mal à prendre leur envole, ils préfèrent s'entortiller autour du réservoir, comme un fil de pensées inachevées.
Je voudrais tellement les voir décoller, lestés du poids de ma routine, se gonfler d'air, d'adrénaline pour s'élancer par la fenêtre.
Au dessus du toit de la maison, ils s'envoleraient dans la nuit noire.
 L'odeur sucré du bitume encore chaud, les chargerait du parfum de la liberté.


Report this text