À une lettre près...

Adrien Crispyn

Participation au concours Top Words

Tous les ans, au printemps, l'Académie qui-dit-comment-qu'on-peut-écrire ouvre le mercato de la langue française. Un jeu de ça-va-ça-vient qui déconcerte, laisse pantois quidams et érudits qui découvrent chacun de leur coté les mots bizarres recrutés pour la nouvelle saison et les mots bizarres qu'on laissera aux vestiaires pour toujours (ou presque).

Ajouter, enrichir, détailler : ok. Réduire, dépoussiérer : d'accord. Mais fusionner… ?

Et si nous voyions naître une nouvelle tendance encyclopédique ? Et si, au nom d'une puissante volonté d'en faire le moins possible, nous décidions d'économiser de l'espace et du temps en inventant les bi-définitions ? Ou comment mettre au point la définition d'un mot tout en en évoquant un second, basé sur une proximité paronymique…

Voyons voir…


Affluence : quand le groupe se change en foule, par le dessein de tous ou d'un seul (influence)

Attitude : elle feint de nous rapprocher des sommets (altitude)

Cynophile : fait tout un cinéma dès qu'il s'agit de chiens (cinéphile)

Eminent : dont la fulgurance dépasse toutes les attentes (imminent)

Humeur : ses sautes ne sont pas toujours drôles à vivre (humour)

Humilité : en société, refus de toute aridité (humidité)

Justesse : la manière de faire une chose sans écart, ni faute (justice)

Lagune : zone d'eau vide entre nos îles discontinues (lacune)

Oiseux : par une consistance particulière, est rendu aussi léger que l'air (oiseau)

Salade : trop en dire donne vite à tous la nausée (malade)

Signaler ce texte