Abandon

Swan Le Loup

Devant un huis clos j'essaye de comprendre les secondes qui défilent à rythme égal.
Des oiseaux chantent. Un murmure. Une grenouille croisse. Un klaxon. Le vent s'affole sur les longues herbes tremblantes. Un téléphone sonne, il fige l'atmosphère. Les coups de fils emprisonnent les arbres passés au peigne fin pour des touristes. Brushing foudroyant. (Cette pute de cacophonie rend absurde à force de nous pénétrer en boucle.)
Des personnes travaillent dans des bureaux. Il fait beau. Les usines ferment. Relaxe. Le ciel est bleu et le soleil aveugle. Ferme ta gueule !  
La mémoire est un manoir de badabim badaboum. Volets fermés. 8 femmes. On s'invente des histoires. Histoire de. Histoire que.
Les fleurs mortes en vase, les lapins sages en cage et les chiens bêtes s'attachent bande de lâche !
Les espaces libres à l'abandon rendent les jaloux voleurs et filous. Méfiez-vous les uns des autres sauf si vous êtes nés solitaires.

Il fut un temps on nous aurait pendu.

Report this text