Abracadabrantesque

menestrel75

Certains contes le sont... parfois...
Une respiration saccadée. C'est ELLE. Elle sait que c'est LUI mais elle ne le voit pas.
Est-ce lui qui la fait chavirer ainsi ou seulement l'émergence de ses désirs de sensualité enfouis?
Pourquoi est-elle certaine de se sentir bien ainsi perdue dans ses bras ?
Il songe que ce sera une fabuleuse idée de lui laisser ses quatre sens en la privant de la vue; la première caresse offerte, celle de la soie sur ses yeux. Elle sera aveuglée sans l'être. 
 
"Que me soufflera-t-il à l'oreille ? Comment me caressera-t-il ? Comment nos corps s'épouseront-ils ? Mon âme aura-t-elle rejoint la sienne ?" se demande-t-elle sûrement.

Pas d'autre réponse que le noir encore et toujours, et ses soupirs persistants.
Des flashs lui reviennent, se succèdent devant ELLE comme sur un écran de cinéma, sur l'écran de ses yeux clos.
 
Où qu'elle aille, ils sont là. Et c'est précisément cette présence constante qui l'irrite, lui fait peur, l'affole; elle ne veut pas de cette invasion, elle se complait dans la légèreté teintée d'éphémère, ignorant encore que c'est justement dans l'invasion de notre forteresse qu'on trouve le sourire de la dérision nécessaire.
 
Pas d'échappatoire, pas d'issue, même en fermant les yeux ils sont là, partout, devant, autour, dedans.
Une main sur sa poitrine, un frémissement de sa peau, bouche entrouverte, pied glissant sur le drap, cœur palpitant, téton dressé entre pouce et index, soupir, croupe qui se cambre, épaule où se blottir, fesses en mouvement, larme qui s'écoule au velouté de la joue, cuisses entrouvertes, verge dressée, rires, muscles qui jouent sous mes mains agrippées à son dos, jambes écartées, sexe ouvert, offrande brûlante d'une vulve gonflée de mille désirs, murmures, doigts emmêlés, bouches qui se cherchent, c'est bon, envie, plaisir, reins pailletés de sueur, chaleur, feu, étoiles dans ton ventre bouillonnant, ton sexe en flamme,  
 
Elle est effarée de la violence crue de ses envies. et il devine ses pensées, encore, gémissements, langue à langue, plaisir, baisers, caresses, excitation, viens, enlace, en face, embrasse, embrase, avive, attise, arrive, enfile, crie, épie, suit, poursuit, oh oui, enfouis, jouis, infini, éblouis, vite, en vit, en vit… en… vie… en…
 
Elle est jeune, il est plus vieux qu'elle.
Serait- elle plus timide qu'effarouchée? 
Elle a eu besoin de lui dès les premiers mots.
Ses mains découvriront son buste, elle le sait.
Il la prendra dans ses bras, elle oubliera ses craintes
Ses lèvres s'approcheront…les siennes brûleront…
Ce contact la transporte déjà si loin.
 
Elle lui en veut de ne pas oser.
Plus vite.
Plus fort.
Plus loin.
 
IL a rêvé de ses mots
Ou était-ce elle qui désirait ses mots
Ils résonnaient en échos

IL a rêvé de son odeur
Elle  l'aurait enivré en douceur

Elle découvrira sa voix, il ne peut en être autrement
Elle sait, elle pressent que sa voix la mettra en émoi.
Elle prend conscience qu'elle divague, Elle connaît déjà sa voix…
Signaler ce texte