Alter écho

ade


Il m'est impossible de comptabiliser le nombre de textes que j'ai tenté d'écrire ces derniers temps. Le nombre de lignes raturées, le nombre de feuilles qui n'ont eu pour espace que celui de ma corbeille à papiers.
Chercher un thème, le thème qui me fera vibrer, me révolter, le thème qui pourra toucher. Déceler les mots, les champs lexicaux, les images que je voudrais esquisser, les paragraphes que je désire coucher. Et... rien.

Rien de ce que je créé ne trouve grâce à mes yeux. Je suis vide. Une coquille vide à la dérive. Chaque démarche d'écriture est vouée à l'échec parce que je me noie, je me défragmente, je me désamorce et je me perds. Si tu savais comme je me perds depuis plusieurs mois mais, je ne te le dis pas car je n'en ai pas le droit.

Ces quelques phrases ne devraient même pas exister. Les liras-tu ou finiront-elles, elles aussi, dans un amas de poussière ?

Tu m'as toujours poussée vers le haut, tu as été une des rares personnes à t'intéresser réellement et sans faux-semblants à celle que je suis et à celle que je souhaite devenir.

Toi et moi, l'évidence des pensées et des coups encaissés qui nous ont forgées,

Toi et moi, les jours sans silence,

Toi et moi, l'écho pour puissance.

Je suis démunie, absente, stérile. Chaque heure qui passe, je m'éteins avec toi et pourtant ! Pourtant, Dieu sait que j'essaie de conserver la force nécessaire pour affronter cette putain de vie !

Parfois, je crois y arriver mais je constate que de plus en plus souvent j'échoue dans le rôle qui m'est alloué. Mais quel rôle ? A quoi il rime sans toi ? Je récuse une quelconque projection dans le futur car je ne peux m'imaginer la suite si tu n'es plus là.

Durant des semaines, j'ai repoussé la réalité. Je t'ai métamorphosée en une guerrière livrant une dernière bataille que bien sûr tu allais gagner. C'était tellement plus facile de voiler cette tragédie, de la reléguer au rang des obstacles passagers qu'il nous faut tous, tôt ou tard, traverser. Sans cela, je crois que j'aurais perdu pied. Et là, le sol s'ébranle sous mes pas, des failles s'ouvrent pour mieux nous engloutir et je ne veux pas !

Je refuse de lâcher ta main, je refuse cette séparation, je refuse que tu fermes les paupières sur des rêves que nous n'avons pas pu encore accomplir toi et moi et j'ai mal…

Mal de te voir si rapidement perdre ton souffle de vie,

Mal de te voir si affaiblie,

Mal de voir tes larmes couler quand tu penses à ceux que tu vas laisser,

Mal de voir tes enfants si désemparés.

 

Je n'ai qu'une parole et tu sais que je tiendrai ma promesse mais tu ne peux deviner la souffrance que j'ai ressenti en te faisant ce serment car comment je vais avancer moi sans toi ? Evidemment, je serai là pour les tiens, nos liens sont trop puissants pour qu'on puisse les détruire un jour mais moi ? Que vais-je devenir sans toi ? Sans nous ?

J'ai toujours été bancale même si de rares parenthèses ont su me permettre un certain équilibre, mais les parenthèses se referment toujours alors j'ai vacillé. Et quand j'ai vacillé, sans me poser de questions, tu étais là et tu m'as stabilisée. Sans me poser de questions car tu respectes cette part en moi que je ne veux pas faire remonter, que j'écarte à défaut d'oublier.

J'ai envie d'hurler ! Envie d'hurler aux médecins de se bouger ! Envie de tuer le monstre qui mute dans ton corps fragile mais comment ? Je n'ai que l'impuissance comme maigre alliée, l'impuissance face à ce départ qui se prépare, l'impuissance des pleurs qui ne cessent de couler.

Alors oui, j'ai voulu suivre le conseil que tu m'as toujours donné : écrire.
J'ai essayé de trouver un thème, j'ai raturé, effacé, et finalement j'ai jeté… parce qu'aujourd'hui il n'y a plus rien qui me donne le goût, ni la saveur de parvenir à accomplir ce que je savais faire… avant ton fichu cancer.

  • Je viens de le relire c'est très fort d'avoir réussi à l'écrire, il est très puissant très déstabilisant, quel courage , j je me suis souvenu de ce texte depuis ton passage chez moi j'espère que tu tiens le coup, ainormes bises

    · Ago 12 months ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Le monstre a gagné le combat. Ma guerrière est partie il y a un mois après avoir lutté avec courage. Depuis derrière mon apparence de personne forte, je suis toute fissurée. L'impression d'errer plutôt que de vivre. C'est comme ça, on ne peut rien changer au destin. Merci beaucoup d'être repassé par chez moi, ça me fait plaisir. Enormes bises à toi aussi

      · Ago 12 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Nothing left but faith. Mais non, il faut la garder, même si c'est dégueulasse, même si cela peut paraître injuste. Un jour une amie m'a fait découvrir la parabole des pas sur le sable. Quand je suis au plus bas, j'y pense. Et même au bord du vide, il reste le vertige qui, à défaut d'être agréable ou palpable, laisse toujours une possibilité d'inspiration. C'est ce que tu as fait en couchant sa colère sur ce texte.

    · Ago about 1 year ·
    Cp

    petisaintleu

    • Ce merveilleux poème que certains attribuent au poète Ademar de Barros m’a beaucoup aidée à une époque, merci de me le rappeler je l’avais oublié ces derniers mois. Quant à toi, garde le précieusement au fond de toi comme une petite lumière, il éclairera un peu ta vie si tu ne vois que la pénombre.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

    • Dans les abysses, la pénombre n'existe pas.

      · Ago about 1 year ·
      Cp

      petisaintleu

    • Je sais... donc Nothing left but faith. Il faut regarder vers le haut, il y a toujours une main tendue qui, à défaut de résoudre les problèmes, peut juste être là pour se sentir moins seul.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Pour elle, et pour toi, j'ai les larmes aux yeux. Quand j'ai vu que tu venais de publier, j'ai été heureuse, je me suis dit enfin la re-voilà. Dans la tourmente ton écriture reste excellente. A bientôt. Nous serons là pour te lire…

    · Ago about 1 year ·
    Avatar

    nyckie-alause

    • Très touchée par tes mots Nyckie, merci beaucoup.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Pas bien :(

    · Ago about 1 year ·
    Gotham penguin

    Edgar Allan Popol

    • :(

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Si émouvants tes mots. Si dure cette situation. Toutes mes pensées de courage pour elle, pour toi, ses proches. Foutu cancer!!!!

    · Ago about 1 year ·
    Poup%c3%a9e des survivantes

    Natacha Karl

    • Merci Natacha...

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • i know the feeling... keep strength... kiss

    · Ago about 1 year ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci pour tout Christophe... Kiss

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Que dire ? On ne peut être à la place de celle où celui qui souffre, seulement l'accompagner en pensées et lui transmettre le meilleur...de tout coeur avec toi Ade, bises

    · Ago about 1 year ·
    W

    marielesmots

    • Oui, si seulement on pouvait soulager un peu...Merci beaucoup Marie bises.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Tu sais que je connais la douleur de voir un être cher souffrir.... et tu étais là pour moi... à mon tour d'être présente si tu es dans la tristesse, la colère et l'affliction... je t'embrasse soeur de coeur ♡

    · Ago about 1 year ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Je t'embrasse fort ma Maud au grand coeur.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Ah Ade ! Je suis vraiment de tout cœur avec toi ! J'ai connu cette douleur, et même si je vis mieux à présent, il n'y a pas de jour où je ne pense pas à elle. Ses enfants grandissent et mon cœur s'écorche parce que je les vois changer, devenir encore plus beaux, intelligents, et qu'elle n'est pas là pour les admirer comme moi. Si je peux t'aider : lorsqu'elle est partie, j'ai arrêté d'écrire mais je me suis plongée dans les livres la nuit. Il fallait que je fasse quelque chose pour tenir la tête hors de l'eau, pour les enfants. La nuit, le cauchemar est pire et je ne voulais pas prendre de médicaments (j'en ai pris juste pendant un mois) Au début, je n'arrivais pas à lire une page, mais je me suis obligée à me concentrer, et j'y suis arrivée. Le réveil était brutal, certes, mais au moins je dormais, car je m'endormais sur mon livre. Les livres, depuis toute petite, m'ont toujours aidée à sortir de mes angoisses. Voilà, si cela peut t'aider un petit peu, j'en serais contente pour toi ! Bises !

    · Ago about 1 year ·
    Louve blanche

    Louve

    • Mais, elle est encore là, alors espère, espère !!!!

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

    • Désolée que tu aies eu à vivre cette épreuve et merci pour tes mots. (Dans ce cas précis, l'espoir n'est plus à l'ordre du jour, malheureusement)

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

    • Ah, je suis confuse et ne peux que te souhaiter beaucoup de courage. Des bisous !

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

  • J ai envie de te prendre dans mes bras Ade, de t'embrasser le plus doux qu'il me soit possible, te prendre la main et t'emmener dans le petit jardin, que l'on s'assoie sur un banc, que l'on écoute le vent, le temps qui se suspend, le bruissement dans le grand tout en mouvement, le chuchotement de tous ceux et celles qui sont sur le départ ou déjà partis mais jamais complétement... Prends bien soin de toi... Bérénice

    · Ago about 1 year ·
    18881739 269211236885591 3546487037871407471 n

    berenice-l

    • Merci Bérénice... on doit être bien dans ce petit jardin, prends soin de toi également.

      · Ago about 1 year ·
      Ade wlw  7x7

      ade

Report this text