Altérée

marivaudelle

Ne faut-il pas boire lorsque la soif nous assaille? Surtout en plein confinement
Il me sert.
Il nous sert.
Il s'approche de moi et me tend mon verre.
Il s'assoit à côté de moi.
Nous trinquons.
Je bois.
Il me caresse les genoux.
Je bois.
Il me caresse les cuisses.
Je bois.
Il me caresse le ventre.
Je bois.
Il me ressert.
Il me caresse les seins.
Je bois.
Il commence à me déshabiller.
Je bois.
Je suis en culotte.
Il me ressert.
Je bois.
Il enlève ma culotte.
Je bois.
Il descend son pantalon.
Je bois.
Il sort son sexe.
Je bois.
Il est debout.
Je bois.
Il s'approche de moi.
Je bois.
Il est debout devant moi.
Je bois.
J'ai son sexe devant mon nez.
Je bois.
Une petite goutte
s'immisce entre mes seins
Puis, s'invite sans gêne,
jusqu'au creux de mes reins.
Une petite goutte
déferle sur mon corps,
Pénètre mes orifices
et les moindres pores.
Et la lumière se diffuse
sur mes poils pubiens
Et d'un geste,
je caresse lentement mon vagin.
Mes doigts glissent,
délicatement, avec entrain.
Et j'effleure ma rosace
de l'autre main.
Son sexe frémit.
Je bois.
Il claque mes fesses.
Je bois.
Quand m'arrêterai-je de boire ?
Pour ne plus rêver.
 
Report this text