Ambiance aéroport

sandrine-p

De cet endroit si particulier où se croisent nos vies...
Y croiser un regard est déjà un miracle
Dans un jour, dans une heure
Cet homme que j'ai frôlé,
Si proche que sans effort j'aurais pu le toucher,
Sera peut-être plus loin qu'on ne peut imaginer.
Et que dire de cet autre qui court comme un damné,
Qu'est-ce donc que ce destin qu'il ne saurait rater,
S'envole-t-il vers l'amour ou pour une réunion?
Un déjeuner d'affaires ou une cousinade,
Sur quel fuseau horaire doit-il régler son temps?
Je regarde ces valises de toutes les couleurs
Celle-là part à Venise, cette autre rentre à l'heure.
Une petite fille pleure, cachée dans un recoin
Bientôt ce sera pire, son papa part au loin.
Il y a ces amoureux qui se jettent l'un dans l'autre
Ivre de retrouvailles, de manque et de projets
L'absence est loin déjà et la séparation
Mourra dans les ébats que sont leur horizon.
Là-bas une famille s'apprête à embarquer
On devine à leurs mines la toute première fois,
La peur d'une broutille, un papier oublié
Qui viendrait tout gâcher des vacances tant rêvées.
A la porte d'après, dans les yeux d'un géant
Je lis la sourde angoisse et la future panique
Ce colosse de muscles et de virilité
Se retrouve comme un gosse quand il faut décoller.
Où seront tous ces gens demain ou même ce soir?
Berlin, Jérusalem, Le Cap ou Toronto
Et pour les plus chanceux ce sera l' Italie…
Certains feront l'amour, d'autres emménageront
Celui-là à l' hôtel, eux seront chez mamie.
Pour elle un enterrement oblige le voyage
Le chagrin en urgence, 
Les larmes sont en soute, les souvenirs en cabine.
Celle-là sera grand-mère, au plus dans quelques jours
Il n' y a que les airs pour arriver à temps.
A une heure d'un coup d'aile ou sur un autre continent
Combien se souviendront de cet instant précis,
Ici et maintenant nous étions réunis.
Ignorants les uns des autres, chacun pris dans sa vie
Dans cet aéroport si semblable à un autre
Qu' on oublie où nous sommes
Résumés aux limites de nos destinations.
Impossible de savoir en regardant ces gens
Leurs langues et leurs usages, ils sont tous différents.
Et ce mauvais anglais tout humilié d'accents
Est venu de partout pour me prouver ici
Que la terre est bien ronde et le monde si grand…
Signaler ce texte