Archange

marivaudelle

Comme un archange noir, tu as déployé sur moi la chaleur de tes maléfices.
Ces maléfices sans lesquels je ne suis plus moi-même.
M'aurais-tu envoûtée sans que j'en fus consciente ? qui me serait envoyé ?
Comme un ange érotique, tu survoles bien des instants de ma vie…
comme si tu n'en faisais pas vraiment partie ?
Alors que tu en fais partie, presque malheureusement,
à tout instant anodin ou intime. 
Tu es tout ce que je voudrais fuir en temps normal…
Enfin pas toi vraiment mais celui qui se voudrait dominateur alors que je sais que tu ne l'es pas.
Tu es trop fin, trop retors, trop joueur pour cela.
Comme s'il y avait deux hommes qui m'attirent et me séduisent.
Le poète, l'artiste, l'intellectuel me fascine. Il me séduit, m'exalte, intellectuellement.
L'homme, le libertin, l'amant, m'excite, m'emmène plus loin, me fait franchir des barrières.
Tu me fais traverser le miroir. Tu m'emmènes, sans le savoir peut-être, à ma propre rencontre.
Tes désirs me font rêver.
Tes envies emportent mes désirs si loin.
Tes désirs me font envie,
Tes envies deviennent mes désirs.
Et mon ventre gémit,
Et mon âme frémit,
Dans l'étincelle de tes envies.
Ma peau est sous ton emprise.
Report this text