Battement d’ailes

david-h

Un jour j'étais là, assis à terre
Retenu par le terre à terre
Une folle envie de changer d'air
Et de repeindre l'Enfer

Derrière moi la ville
Derrière moi la survie
Derrières moi les vrilles
De tout ce qui fut détruit

On m'a coupé mes ailes
Ou peut-être l'ai-je fait moi-même
Pourtant mon âme reste dans le ciel
C'est de là que j'aime

Prendre de la hauteur pour comprendre le cœur
Prendre de la hauteur pour vivre sans peur
Prendre de la hauteur à toute heure
Savourer la vie en simple bonheur

Je les envie, elles là-haut
Libre
Aussi bien dans le ciel que sur l'eau
Libre
D'aller et venir sans maux
Sans mot

Elles n'ont pas le même QI
Mais elles ont tout compris de la vie
Comme quoi ça ne tient à pas grand-chose
D'apprendre la métamorphose

On m'a coupé mes ailes
Ou peut-être l'ai-je fait moi-même
Pourtant mon âme reste dans le ciel
C'est de là que j'aime

Tout l'être qui ouvre ses portes
À la vie, pas au monde individuel
Peu importe comment, il faut que sa sorte
S'envoler, goûter à l'éternel
Qu'importe comment
Il faut que sa sorte

Texte & Photo © David.H

Signaler ce texte