Bientôt,

lyselotte

Bientôt, très bientôt, 


L'armure et la plume


Colin et Guillemette...


Une histoire d'amour et de quête...

Elle attend, celui qu'elle aime.

Il part, revient parfois...

 "Les morceaux de l'armure gisent dans les genêts. Guillemette en a défait une à une les pièces, découvrant sous l'acier la chair pâle et fragile. Toujours la même force dans l'armature du corps, mais le métal forgé a laissé tant de marques que Colin semble, nu, un martyre flagellé. Ses cheveux ont poussé et dépassent sa taille. Leur couleur a passé, elle aussi éclaircie. En dépeçant cet homme, si fort et si fragile, le cœur de Guillemette chavire et sombre même. Elle cherche du nez l'odeur qu'elle aimait tant et la trouve cachée sous le foin et la rouille. Fragrance de cuir fauve, d'amande et de lait frais…

Colin est de retour, elle l'a tant espéré…"


......................................

Elle l'attend...

"Mais il n'ignore rien du vide de sa mie.

Il sait parfaitement le calvaire qu'elle endure, chaque jour de sa vie, quant elle grimpe au donjon, le nez dans les nuages.

Il sait ses yeux qui guettent dans le fort… fort lointain.

Il sait son cœur qui bat quand elle voit, fou mirage, un cavalier paraître au rond de la colline.

Il sait son amertume quand s'approche l'intrus, celui qu'elle n'attend pas mais qui vient tout de même, cet étranger grimé qui usurpe son rêve et pénètre, violence, dans la cour du château."

.......................................

Et puis le micro dieu de paille que je suis, écrivaine (peut-être), mais marionnettiste assurément...


"Ils se tiennent de l'âme mais ne peuvent oublier le plumeux qui les tient dans le creux de sa main. Ils ne peuvent oublier les ailes des moulins, les pales qui déchirent ou qui tissent leurs vies. Ils ne peuvent oublier le saule et ses flagelles, le loriot comme un leurre posé dessus sa branche."


Un conte 

La fin en est heureuse ! 

Report this text