Big Band

rechab

Bousculés  dans  notre  mouvement, 

mis en orbite par les  cors  et les  trompettes,

nous  sommes  sur  la  scène :
nous  avons oublié la partition,

vidé les accords majeurs,

facettes  changeantes au  fond  de notre verre ,

pour des rythmes  syncopés.


Ils  se superposent aux pinceaux  des projecteurs,

parcourent le plateau, 

telles comètes repoussant la voûte de la nuit .


Le trombone en notes majuscules

brille  de sa  coulisse ,

jette  des feux  de cuivre

sur les murs et  sol

plein de dièses  et de bémols
petits  astéroïdes insaisissables

dans la galaxie d'une  symphonie 

où tout s'agite et bouge :


l' orchestre tout  entier , se cadence.

saxophones  en délire dans la lumière bleutée  

rôdant sur les  rideaux  rouges.


Nous  irons évoluer sur  les tables

parmi les  verres  renversés.

Nos ombres nous imiteront,

dansant, elles , volutes  changeantes , 

sur  le plafond aux moulures dorées .


RC

Report this text