Blanches comètes

azraelys

Sur la toile pixelisée,

Tous les êtres en pleurs et mal-baisés

Viennent s'abreuver aux seins

De toutes ses saintes qui ont faim.

 

Elles sont un festin

Et leurs propres gagne-pains.

Elles n'ouvrent leurs cuisses

Qu'aux billets qui les remplissent.

 

Du sexe aux yeux qui scintillent,

Elles se vendent quand elles se déshabillent

Aux carrefours des cartes bleues

Où les chiens virtuels restent fidèles.

 

Les écrans recouverts de blanches comètes,

Cachent de braves voyeurs bien honnêtes

Qui n'ont qu'à payer leur droit

Pour violer d'un regard un modèle au choix.

 

La consommation des biens, nouvelle médication,

Pour la création d'un mâle fécond

Dans une belle société de con…

Somme d'une triste équation.

 

Report this text