Blessés de la vie

Emilie

ce texte est un message de soutien envers les personnes tristes et qui se mutilent, et un message d'espoir pour eux. Laissez un commentaire, notez, donnez votre avis !

18H30, le soleil entame sa descente aux enfers,

t'es dans ta chambre, t'as fini de bosser, t'es assis par terre,

les larmes coulent sur tes joues, sans que tu saches pourquoi,

et là t'en a envie, d'ailleurs c'est pas la première fois.

t'as commencé doucement avec un compas ou un ciesaux,

puis maintenant c'est au cutter ou au couteau.

tu montes d'un cran , t'y vas crescendo

quitte à y laisser ta peau

les gens essaient de t'aider, mais tu veux rien entendre,

c'est pas de leur faute, ils savent pas à quoi s'attendre

ils comprennent pas pourquoi tu vas mal,

ils sont cons, ça résonne vide dans leur crâne

mais t'as besoin de te faire aider,

t'es en colère contre la société,

mais c'est pas pour ça que tu dois y rester,

moi je croit encore que le monde peut changer.

Prend ma main, n'ai pas peur, tout n'est pas fini,

le problème vient des autres et pas de toi t'as compris,

arrête de te tuer, de te gâcher, je t'en prie

mutilés, éborgnés, frappés, maltraités

on est tous des blessés, des blessés de la vie

oui la vie c'est comme l'hosto, y'a du monde à tout les étages,

c'est normal on a pas tous les mêmes problèmes et ça se voit avec l'âge,

on vient faire cicatriser nos plaies,

celles que tu caches sous ton tee shirt manches longes col roulé

on a tous souffert, chacun son histoire,

mais pendant que certains broient du noir,

d'autres cherchent encore l'espoir.

Mutilés, éborgnés, frappés, maltraités,

on est tous des blessés, des blessés de la vie

relevons nous, rejoignons nous, soulevons ceux qui sont assis,

peut être qu'on a chacun ses problèmes, chacun sa vie,

mais si on rassemble nos faiblesses, si on s'unit

ça aura changé, on aura enfin réussi,

Mutilés, éborgnés, frappés, maltraités,

On sera plus des blessés, des blessés de la vie


  • Si vous saviez comment ce texte me parle... Perso, d'abord à l'épingle à nourrice, tout le ventre... Puis les poignets au rasoir... Puis surtout le couteau d'une plaie de 20 cm sur ma cuisse jamais suturée ni cicatrisée... Un homme (connu, ma petite fièreté de fantasme), la première nuit a vu de suite cette cicatrice.... Et il a compris les choses... Merci pour nous, les mutilés...

    · Il y a 5 jours ·
    13879354 1073033969450988 3157910359866913581 n

    Alice Gauguin Bis

    • Perso, je ne me suis jamais mutilé, mais ma meilleure amie le faisait. Je soutient les personnes comme toi et les comprend. Heureuse que mon texte t'ai plu

      · Il y a 5 jours ·
      Img 1690

      Emilie

    • Oui :) cela fait six mois que je ne le fais plus... c'est en bonne voie, sauf circonstances exceptionnelles (engueulades de couple) mais maintenant je ne veux plus le faire parce qu'il appelle direct les urgences où je passe une nuit pourrie ; puis le dit à mes parents.

      · Il y a 5 jours ·
      13879354 1073033969450988 3157910359866913581 n

      Alice Gauguin Bis

    • ah oui d'ccord.... bonne chance en tout cas, tu vas y arriver :)

      · Il y a 5 jours ·
      Img 1690

      Emilie

Signaler ce texte