Bourgeons

Christian Lemoine

Ici, ailleurs, enchevêtrement des lignes de fuite, les linéaments aux racines brouillées ; les fuseaux confus glissant de l'ardoise aux reflets d'acier vers la trame ourlée des schistes brisés ; courant entre les fétuques et les ivraies le long de la mystérieuse et pesante haie mégalithique jusqu'à se perdre dans les approches d'un important drumlin aux rondeurs épaisses ; grammaire indéchiffrée tissée dans un quipou à son plus fin pour y confondre la soie d'une araignée, cette Ariane longanime espérant à la porte du labyrinthe le retour du héros ; celui-là, qui dissémine aux torches tremblantes l'ombre déchiquetée de la bête. Ailleurs, ici ; le fatras des origines indécises, contre la morgue des ordonnances, car y caracole sur le froid parenthésé et mortel des dalles l'exubérance des bourgeons.

Report this text