Buddleia ou arbre à papillons

daniel-m

Amis de la culture … Bonsoir !


Il existe plusieurs variétés de ce sympathique arbuste qui est une aubaine pour le jardinier. Pour moi, sa grande vigueur est un symbole de vie au jardin. Le fait que sa floraison abondante, qui survient en plein été alors que beaucoup d'autres plantes sont alors déjà au repos, attire une multitude de papillons, n'est pas une légende et il faut réellement le voir pour le croire. Les couleurs vont du blanc pur au violet presque noir en passant par le jaune. Tous sont parfaitement rustiques dans l'Est de la France, sauf Globosa qui semble sensible aux gelées tardives (à tailler après les dernières gelées). La plante se présente sous forme d'un arbuste de deux à trois mètres de haut dressant de longues branches droites légèrement ramifiées terminées par de longues inflorescences en forme d'épis depuis la souche qui s'épaissit avec le temps sous l'effet des tailles successives pour devenir elle-même un élément décoratif durant l'hiver.

 

Botaniquement parlant !

 

Le nom du genre Buddleia est dédié au révérend Adam Buddle (1660-1715), un médecin pasteur et botaniste amateur anglais. Son nom commun "Arbre aux papillons" vient du fait que ses fleurs attirent un grand nombre de papillons.

 

Le Buddleia de David (Buddleia davidii), aussi appelé "arbre aux papillons" ou lilas d'été, est un arbuste originaire de Chine et appartenant à la famille des Loganiacées (classification classique) ou des Scrofulariacées (classification phylogénétique).

 

Attentions et soins au végétal.

 

Pour ainsi dire aucun, si ce n'est une taille annuelle (obligatoire) au printemps ou à l'automne à l'instar d'un rosier. Coupez toutes les branches à maxi 50 cm du sol et formez la souche en gobelet. (La taille en gobelet consiste à éclaircir la plante en supprimant les branches qui poussent vers l'intérieur, en obligeant les autres à pousser vers l'extérieur). Si la plante n'est pas taillée, elle devient disgracieuse et se fragilise. La vigueur du Buddleia lui vaut d'ailleurs de ne connaître pour ainsi dire aucune maladie ni aucun ravageur. Une petite mineuse peut endommager son feuillage au printemps mais cela est sans gravité. (La mineuse est un petit ver qui creuse l'intérieur des feuilles en laissant une trace blanche)

 

 

Situation ensoleillée et sol bien drainé. Résistant à la sécheresse, il n'est pour ainsi dire plus nécessaire de l'arroser après la deuxième année qui suit sa plantation.

 

Multiplication

Par boutures de rameaux légèrement aoûtés auxquels on aura supprimé les inflorescences directement en pleine terre à l'automne. D'ailleurs, évitez de faire des tuteurs à tomates avec ses cannes, au risque d'avoir une pépinière à la place du potager l'année suivante. Sa facilité d'enracinement est déconcertante. Plus clairement, prenez une branche de Buddleia et enfoncez la dans le sol en novembre, normalement, un arbre à papillons en pleine santé se manifeste en août l'année suivante.

 

Par semis de graines, tout aussi facile mais sans garantie sur la variété obtenue.

 

Pour finir, l'arbre à papillon n'est pas une plante « noble » puisqu'il a envahi les friches et les terrains vagues où il se multiplie allègrement, preuve de sa vivacité. Mais cela ne veut pas dire grand-chose, si ce n'est que son extraordinaire vivacité devient une menace car il se répand facilement en empiétant sur le territoire de nos plantes indigènes qui de ce fait se sentent un peu à l'étroit. Taillez le à l'automne également pour éviter la dissémination de ses graines. Le Buddleia est depuis peu classifié dans la catégorie invasive en Europe et sa multiplication est réglementée. Les pépiniéristes ne cultivent plus que des plantes stériles.

 

 

L'arbre à papillons n'en est pas moins un arbuste très attrayant qui a sa place dans chaque jardin car son ardeur et sa vivacité est une réelle ode à la vie. La variété « Nano blue » peut même trouver sa place en conteneur sur un balcon ou une terrasse.

 

Si vous aimez comme moi les papillons (et la culture), n'oubliez pas qu'avant ils sont chenilles et qu'ils n'aiment pas du tout les insecticides.

 

 Vous lisez comme vous voulez, entre les lignes ou pas :o)

  • oui , faut pas oublier de tailler , je préfère les jaunes

    · Ago 7 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Euh, les chinois ou le Globosa ? Le jaune n'aime pas mes latitudes :o)

      · Ago 7 months ·
      Gaston

      daniel-m

    • il y a des buddleias jaunes en Bretagne, sinon nous c'est pas Chine c'est Vietnam :)

      · Ago 7 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Il y en a beaucoup dans ma région. Très odorant, il décide bien les jardins. En fait, j'ignorais son nom !! Merci, Daniel :))

    · Ago 7 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Bel arbre, je crois bien n'en avoir jamais vu !

    · Ago 7 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • J'ai visionné quelques photographies de cet arbre, il m'a fait penser au lilas par sa forme et sa couleur, on l'appelle d'ailleurs : "lilas d'été". J'ai constaté également qu'il y avait plusieurs variétés de buddleias.

      · Ago 7 months ·
      Louve blanche

      Louve

  • Merci Daniel, je confirme , un arbuste facile d'entretien

    · Ago 8 months ·
    W

    marielesmots

  • Quel horreur les insecticides !

    · Ago 8 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

Report this text