Chez Monsieur D.

isa-bleue

Le serveur

Il fallait avoir l'air de rien. Je ne suis rien, cela me sembla donc facile aux premiers abords pour me décider à franchir le pas de la porte du café Chez Monsieur D. Ensuite...


Vraiment, pour hier, c'était trop bête. Il était là, assis face à sa petite tasse en terrasse chauffée. J'aurais pu faire autre chose que m'enfuir. Ne serait-ce qu'oser un petit salut de la tête, juste... montrer qu'être vue ne me laissait pas indifférente ou encore jouer simplement à la passante qui se retourne, mais non. NON ! Je m'étais cachée. Quel boulet, quelle nulle ! Mal cachée en plus ! Et il avait souri. Peut-être qu'il avait surpris ma moue de désolation. Celle que je ne sais faire que lorsque je suis prise en faute. Et encore, là, ce n'était pas une faute. C'était vraiment très con, oui. Alors, aujourd'hui, je devais purement et simplement me "rattraper". C'était la mission du jour.

Mais il faut que je vous parle avant tout d'un charmant personnage: le serveur de Chez Monsieur D.

- "Mademoiselle... ?

- Je voudrais déjeuner. Je suis seule.

- C'est une grave erreur, ils ne savent pas ce qu'ils ratent...".

Apparemment, ce serveur souhaitait faire de l'humour. Je lui répondis d'un sourire poli. Pas forcément amusé. Enfin, pas de suite.

- "Très bien. Suivez-moi.". Il me montra une table de deux places, juste à côté de la vitre donnant sur la route.

- "Me serait-il possible de manger en terrasse... ?

- Ah ! Certainement pas !". Je sursautai.

- " Eh... Je plaisante... Dites donc, vous seriez t-y pas un peu nerveusationnée, vous ? Vous attendez quelqu'un ?

- Oui, euh... Non, enfin... Je veux VOIR quelqu'un plutôt. 

- C'est très confusionnant votre histoire !

- Vous avez une drôle de causence, Monsieur...

- Denis. Pour vous, ce sera Monsieur D.

- Aaah ! C'est vous Monsieur D. ?

- Le cuisinier c'est Daniel, mon collègue c'est Dimitri et la femme de ménage, Dounia. On est tous Monsieur D, ici ou Madame". Un blondinet me fit coucou de loin.

- "Lui, c'est Didier. Payé à rien faire ! Va dresser les couverts Ducon !"

Je le regardai de travers.

- "On s'amuse bien, chez vous...

- On fait ce qu'on peut. C'est pour chasser la grisaille et le froid de la ville ma p'tite dame. Donc. En terrasse ?". Je me ravisai.

- "Eh bien...! Non, en fait je ne sais pas !

- C'est complicationnel votre affaire ! 

- Il ne sait pas que j'existe ou bien... Il s'en fout, donc je ne sais pas si...

- Il est comment le zigue ?

- Il est... C'est un habitué je crois. Je ne connais pas son nom, son vrai nom. Il est écrivain. Vous voyez de qui je parle ?

- Aaaah ! Mais bien sûr, lui c'est...".


Et donc, je me retrouvai en terrasse, poussée par Denis, avec un nom en poche. Qui comportait un D. Mais qui aurait pu en avoir deux.

- "Votre petit nom c'est quoi ? Des fois que vous deveniez vous aussi une habituée...

- Isabelle. Dupré. J'ai même pris soin de choisir un nom de famille avec un D. Pour vous faire plaisir !

- Le premier verre est pour moi, alors...! Tiens ben... Regardez qui arrive !"



Signaler ce texte