Chronique d'un crépuscule

Aurelie Roumy

Lorilyne et Léon...

D'un côté des papillons virevoltants violets, de l'autre un héros gaillard rougeoyant,
L'on pourrait croire qu'ils sont de maudits amants, mais leurs rayons sont du même sang. 

La bienveillante grande sœur éclaire de ses voiles d'une tendresse infinie
A son petit frère qui réchauffe les cœurs jusqu'à ses ultimes rougies. 

La Lune et le Soleil sont distancés par les années mais reste cette inséparable fratrie,
Ainsi, au détour d'un crépuscule et pour chaque suivant, se souhaitent une bonne nuit.


Aurélie


  • Très jolie ode à la fratrie céleste ! Charles Trenet approuve, de là-haut !

    · Ago 9 days ·
    Oiseau... 300

    astrov

Report this text