Comme une plume

marivaudelle

Comme une plume, mes mains se posent
Et se reposent sans relâche et j'ose
Jouer de ses sens pour créer l'osmose.
De fil en aiguille, au fil de nos mots,
L'envie s'est imposée, étrange cadeau,
Sans retenue aucune, consommée aussitôt.
De babillages en éclats de rire, le plaisir
S'invite à la danse éphémère à venir
Pour nous mener au paroxysme du désir.
Oscillant entre la violence et la douceur
Au gré du jeu, comme deux chasseurs,
Nous sommes en quête de ce bonheur !
Ses mains caressent ma peau, affamé
Qu'il est devenu au fil de ces soirées
Où, par provocation, je l'ai charmé.
Et quand ma langue se fait silence,
Elle descend le long de sa hampe
Pour le mener enfin vers la jouissance.
Report this text