Confession d'une sanglante criminelle

Swan Le Loup

"A l'aube, je sors de mon rêve et entame un plouf-plouf qui répond à mes questionnements quotidiens. Au déjeuner, la clarté me masque les yeux. Je tourne en rond et vois la vie différemment. Troublée, je tâtonne pour retrouver mon chemin. Dehors, la récréation bourdonne. Je m'échappe alors de ma prison et me libère dans le cache-cache jusque tard dans la nuit. Bain de minuit. Quand l'eau coule il y a un sentiment d'apaisement. Je plonge et bonne nuit."

"Je vais vous causer des fleurs. Celles que les aimables gens offrent dans des bouquets à diverses occasions festives. Dans notre société personne ne s'offusque à se voir offrir ces gerbes. On trouve cela mignon, affectueux ou romantique. Cependant, ces mêmes individus charitables se révoltent lorsqu'en Chine ils bouffent des chiens, lorsque des gamins sont battus ou lorsqu'une emmerdeuse dans mon genre joue la criminelle sanglante. L'humanité est médiocre. Elle ne voit pas cette fleur qui meurt à coté d'elle. C'est un joli décor. Elle se fane. Puis poubelle. Mais merde ! Qu'on leur foute la paix à ces fleurs !"


La Fauve aux chaussettes rouges

Article consultable ici : http://swanleloup.tumblr.com/post/40535734643/lafauve

Report this text