Confiné

niamrogn

Coincé entre quatre murs

Ma vie est devenue dure

Et je pense à toi


On ne sait plus quoi faire

La vie, tout ça, un mystère

Et comment faire !


Je retiens mes larmes, dans ce doux vacarme

De patience et longueur de temps

Il faut qu'on nous arme.


ça fait rage au dehors

Les victimes ne manquent pas

De rejoindre un paradis, perdus,

On se bat, on ne peut plus

Lutter pour que ça survive

Un permanent qui-vive

De nos héros du quotidien, 

Gants de latex aux mains.


Nous ne pouvons qu'attendre

La fin d'une peine certaine

Viendra un jour, forcément

La révolution? On ne saura pas.


Je suis dans cette chambre noire

Et je pense encore un temps à toi

Ici, je ne peux que rester

Dans une souffrance et confiné


Et là, on n'attend qu'une chose

Que la menace se soit envolée

Verrons-nous une lumière au bout du tunnel ?

Verrons-nous un temps aux prochaines saisons,

Où les journées seront plus belles?

Je ne le crois pas, mais

Seuls le temps et l'effort

Pourront nous le dire.

Ils sont maîtres de tout.


L'on tente d'arroser des plantes

Déjà desséchées.






Report this text