Corridor

Patrick Gonzalez

Peinture J.Vettriano

Maîtresse de mes aubes, pourvoyeuse de rêve,

au bout du corridor, cette houle de fièvre,

Corps brûlants emmêlés, cœurs cognants à tout rompre,

caresses, folles ivresses, égrenant le silence,

Déesse apprivoisée qui s'offre en récompense...

Report this text