Des lettres et des...chiffres!

lemaghrebin

A la mémoire de Barbara...la marocaine! Ton rêve a été si doux...si éphémère que je ne m'en suis jamais remis! (Extraits de mon Roman: Barbara, la marocaine)

Les paroles de mon père résonnent toujours à mes oreilles comme dans un rêve lointain: un homme ça doit décider dans les moments difficiles!

J'étais effectivement dans un tournant critique de ma vie, celle où on doit trancher. Point de zone grise, c'est du blanc ou du noir! du moins c'est comme ça que mon père concevait les choses.

Barbara était d'un tout autre avis, pour elle les nuances ça existe, dans la nature on ne passe pas d'une couleur à l'autre sans transiter par tous les dégradés de l'arc en ciel disait-elle!

C'était la phase fatidique des orientations scolaires au lycée et il fallait bifurquer, emprunter la voie de la raison ou celle du cœur, s'orienter vers la carrière de financier rationnel qui apprivoise les chiffres ou celle du poète rêveur qui chérit les lettres! 

Pour mon père, c'était claire, il valait mieux avoir pieds sur terre plutôt que s'essayer à voler avec des rêves ailés! 

Moi, j'étais tiraillé entre mon cœur qui chérissait les lettres et ma raison qui me tenait un discours rationnel autour de la monnaie sonnante et trébuchante et des demains meilleurs!

Heureusement, Barbara était là pour me rappeler qu'une bonne dose de rationalité est nécessaire mais que ce sont les émotions qui font grandir en débridant les excès de cette rationalité!

Pour Barbara, l'équation était toute simple : on naît tous avec un cerveau à deux hémisphères et l'un n'exclut pas l'autre!

Elle se plaisait toujours à me rappeler cette célèbre citation d'Einstein: L'imagination est plus importante que la connaissance car la connaissance est limitée tandis que l'imagination englobe le monde entier!

Avec le recul, je me rend à l'évidence que Barbara avait entièrement raison et que finalement "science sans conscience...n'est que ruine de l'âme!" (Rabelais).

Du haut de mon estrade de l'amphithéâtre, je m'efforce aujourd'hui à orienter des âmes perdues entre le cœur et la raison en leur enseignant qu'il est possible/nécessaire de suivre la sagesse de Barbara...que la finance n'est pas forcément le nerf de la guerre! ça peut bien être un cœur plein de compassion et de don! et que le capitalisme peut être humanisé si on lit Rabelais tout en tenant sa comptabilité rigoureuse et que la finance sociale et solidaire existe bel et bien...merci à toi Barbara!

  • Joli texte éloge à cette Barbara qui avait déjà compris des points importants. Peu importe le temps qu'il faut pour les acquérir, l'essentiel est d'y parvenir...

    · Ago 2 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Merci Sy Lou pour votre retour, tel une abeille on doit butiner tant de fleurs avant de parvenir au nectar de la sagesse!

      · Ago 2 months ·
      Noces du ciel et de la terre

      lemaghrebin

    • C'est très bien dit, mais... y parvient-on jamais ? Et que ferait-on, si on y parvenait ? Plus rien à apprendre de la vie... Ce serait à mourir...

      · Ago 2 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • La réponse à cette question est apportée par un sage qui y est parvenu "On a deux vies, et la deuxième commence le jour où l'on se rend compte qu'on en a qu'une! (Confucius), j'en ai écrit un petit article ici: http://welovewords.com/documents/une-seule-vie-a-vivre. Merci de votre retour.

      · Ago 2 months ·
      Noces du ciel et de la terre

      lemaghrebin

  • Oui bien sûr qu'on peut être les deux et même multiple.
    Un être rationnel et rêveur est un être complet, je dirai même que l'un ne doit pas exister sans l'autre.

    · Ago 2 months ·
    Default user

    souslesoleilexactement

    • ça m'a pris du temps pour arriver cette conclusion...mais il n'est jamais trop tard pour bien faire, n'est ce pas, merci souslesoleilexactement pour votre retour.

      · Ago 2 months ·
      Noces du ciel et de la terre

      lemaghrebin

Report this text