Dis, pourquoi on voit plein de gens méchants ?

franekbalboa

Une question pleine d'innocence d'un enfant devant un homme au sol, le visage ensanglanté

Quelles seraient les raisons ? Les motifs ? Quelles sont les pistes ? Les croyances ? Les théories ? 

J'en lance quelques unes. Pêle-mêle. 


Imaginons que nous ne soyons que des éponges, qui absorbent et recrachent simplement ce que nous voyons. Ce que l'on nous sert. On ne nous sert presque pas de jolies choses, et au milieu de la violence, on en absorbe et à la première occasion, on en rejette. 

Imaginons autre chose. Une réalité un peu folle de monde liés les uns aux autres, des mondes où lesquels monter ou descendre seraient une habitude. Mais où l'on ne peut retourner dans l'autre sens. De plus en plus ceux qui descendent restent coincés ici, et la proportion de haine augmente en même temps que leur nombre... Ce qui fait qu'on ne voit qu'eux. 

Imaginons toujours, une ou des entités qui seraient chargées de trier les âmes lors de leur passage et de nettoyer les âmes mauvaises. Cependant, après de multiples millénaires à effectuer ce travail, et lassés d'aseptiser un monde qui selon ces entités ne le méritent pas, ils laissent régulièrement passer des âmes salies par la haine, dévorées par la violence, entraînant l'ambiance folle actuelle. 

Imaginons une idée selon laquelle chaque action impactera un autre, et que ceux qui sont très influents seraient comme le premier flocon qui provoque l'avalanche, et que, perdu dans leurs mauvais actes ils ne laisseraient leurs suiveurs faire que de mauvaises choses puisqu'ils ne feraient que ça, une sorte de leader négatif, mais qu'il y aurait un peu partout, provoquant, haïssant et entraînant des gens qui sont plus facilement influençables...

Imaginons quelque chose de nouveau, un idéal, une réalité, au milieu, un conflit, permanent. Ce conflit a fini par se personnifier, et prendre la forme de l'Humanité, déchirée entre ces deux idées qui s'opposent, jamais l'un, jamais l'autre, ils doivent faire ce que leur dit leur dualité, éliminer l'une des deux parties... 

Prenons autre chose, trois âmes qui grandiraient en nous. Une neutre, une bonne et une mauvaise. À chacune de nos actions, nous nourrissons plutôt l'une des trois en abimant les deux autres. La mauvaise devenant à partir d'une certaine somme d'actions incontrôlable, insatiable et affamée... Et démolissant notre sens de la réalité, détruisant à la fois l'âme et le corps, et les autres... 

Imaginons un monde où nous serions plongés dans cette violence. Une haine permanente qu'on nous sert en entrée, au plat principal et au dessert. Insultes, agressions, bagarres, émeutes, attentats, guerres, massacres... La perception change, ce qui est atroce devient une banalité. Et inconsciemment, on commence à agir de la sorte, notre jugement trop altéré ne se rend compte de rien, se rassurant par des mots vides dont il se gargarise qu'il sait comment parler à notre âme déchirée... 

Où est la vérité ? 

Est-ce l'une de celles-ci ? 

Est-ce un mélange ? 

Nature humaine ? 

Comment briser cette boucle?

Un Homme n'est jamais aussi beau que lorsqu'il aime, et il n'est jamais aussi laid que lorsqu'il hait.

  • 1. une maxime: l'argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue 2. Si la parole est d'argent , le silence est d'or 3. l'âge d'or de l'argent est-il le silence du bonheur?!

    · Il y a 12 jours ·
    Facebook

    flodeau

    • Les étoiles peuvent elles briller dans la nuit noire de nuages ?

      · Il y a 11 jours ·
      Djinn

      franekbalboa

  • La violence est certainement meilleur actrice et plus vendeuse que ne l'est la bonté. Il nous faut élargir le collimateur de notre point de vue et ne pas passer à côté de toutes celles et ceux qui par leur choix de métiers (social) leur engagement dans diverses associations ou tout simplement dans leur vie de tous les jours font actes de prévenances. On en parle pas ou peu , on ne les montre pas mais ils sont présents.

    · Il y a 12 jours ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • J'ai la désagréable impression que la violence est omniprésente. La question de cet enfant m'a choquée je l'avoue

      · Il y a 12 jours ·
      Djinn

      franekbalboa

    • La violence est omniprésente parce qu'elle est sous jacente à tous les temps forts de notre vie.
      Personnellement mon inquiétude réside dans le fait qu'elle n'est pas analysée en tant que telle et donc pas vraiment combattue. Les mises en garde de Gérard Collomb résumait bien ce mal latent qui nourrit la part obscure de l'être humain.

      · Il y a 12 jours ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • L'omniprésence de la représentation de la violence est encore trop forte. Les médias traditionnels s'en frottent les mains, c'est très vendeur... Mais ça m'attriste d'avoir entendu ça de la bouche de cette petite...

      · Il y a 11 jours ·
      Djinn

      franekbalboa

  • Pour aimer faut-il sans doute avoir de l'amour en soi et pour soi très tôt? La violence engrangée par certains demande souvent à ressortir, telle une flèche plantée en soi à extraire, sauf à trouver une issue dans la résilience. Mais je ne suis pas certaine que l'on soit tous équipés des mêmes capacités à transcender la souffrance. En revanche il me semble essentiel de continuer à tendre la main à ceux qui en ont besoin et tout faire pour leur permettre de guérir, de recouvrer la confiance nécessaire et la joie.

    · Il y a 13 jours ·
    Img 1518

    divina-bonitas

    • Il y a du vrai là dedans... Tout cela est tellement complexe...

      · Il y a 12 jours ·
      Djinn

      franekbalboa

Signaler ce texte