Elle et Lui

menestrel75

Elle sans lui, lui sans elle.
Elle est dans un de ses jours ou tout lui manque.
Rien ne va comme elle le rêve.
Rien ne va comme elle le souhaite.
La terre tourne à l'envers.
 
« vos attentes sont grandes, vos désirs sont des soupirs,
je ressens vos souhaits.
vous mettez mon esprit en combat et je n'aime pas ça ! »
 
Elle est dans un de ses jours où tous lui parait terne.
Pas de couleur dans son cœur.
Pas de saveur sur sa langue.
Les douceurs sont toutes devenues aigres.
 
« je ne vois qu'une moitié de femme, mais où est l'autre moitié ?
une moitié de moi aime, mais l'autre moitié ne s'y retrouve pas ?
je suis une femme trop entière pour ne pas me sentir en combat.
j'ai faim de l'entier, j'ai faim d'un tout,
je veux me sentir exister, dans mes deux moitiés. »
 
Elle est dans un de ses jours où la solitude est là.
Où son cœur pleure la tristesse.
Où sa tête est pleine de douleur.
Les phobies de sa vie remontent en surface.
 
« je suis un tout et n'y puis rien changer...
c'est le combat de ma vie...
que l'on veuille le tout pas que la moitié...
Et je veux votre tout pour faire tout. »
 
Elle est dans un de ses jours où le noir est sa couleur.
Tous les tubes sont vides.
Tous les crayons sont cassés.
Les pinceaux sont imprégnés de peinture transparente.
 
« je suis celle que vous voulez et bien plus encore...
je vous cherche en entier, pourquoi vous contenter d'une moitié ?
je veux de l'entier l'amant et le savant, l'amour et le savoir...
Je veux vous apprendre et de vous apprendre. »
 
Elle est dans un de ses jours où la mer s'agite.
C'est dans la hauteur des vagues qu'elle se perd
C'est dans l'immensité de l'océan qu'elle se cherche.
Son bateau est vide, elle est seule dedans.
 
« je veux l'acte et le non acte... parce que c'est dans le non acte que l'acte se construit.
flattez une seule moitié et le corps se meurt
flattez les deux moitiés et l'envie se vit.
Et je ne veux pas la moitié de votre vit. »
 
Elle est dans un de ses jours où elle disparaîtrait.
Dans les chemins du désert.
Dans les profondeurs de la terre.
Qui le remarquerait ?
 
« mon corps vibrera aux sons rauques
mon corps frissonne à vos inspirations
mon corps sent vos soupirs
mon coeur réagit à vos envies
mon sexe jouit aux caresses de vos mots »
Signaler ce texte