Embarquement immédiat

menestrel75

En route pour Cythère, derrière l’Eden, en passant par Youkali…

Bien souvent j'imagine, que je vais voyager
Au-delà des mers et ses flots tourmentés
J'aborde enfin la côte, où m'attend un miracle
Puisque je vous y retrouve et je monte au pinacle

 Je vous prends par la main, et nous voilà partis
Pour vous c'est l'inconnu, un enchanteur pays
 Ma vie de tous les jours, est pour vous découverte
Cette grande maison et sa pelouse verte…

On s'y glisse en fantômes, même pas tourmentés 
Dans une grande chambre en toute intimité
Vite on se déshabille, on s'enlace, on s'embrasse
Les mains à l'aventure rien ne nous embarrasse

Vous chuchotez déjà : « Toi ! Enfin tu es là…
Et ce n'est plus un rêve tu me tiens dans tes bras »

Je ne sais que répondre : j'aurais donné ma vie
Pour cette intimité dont vous vous diriez ravie !

Monte en nous le désir, tout est déjà plaisir
Sous ma main j'ai votre sein et j'entends votre soupir
Car déjà sous ma paume un tétin rond frissonne
Au creux de mon oreille, vous vous faîtes polissonne

Piano à quatre mains, points sensibles à trouver
Des bouches qui s'activent sur des corps inversés
Les longs frémissements d'une peau chaude et douce
Puis c'est la découverte d'une fleur dans la mousse

Je suis le papillon, posé sur votre bouton
Une langue qui s'active, vous tire de longs frissons
Des lèvres amoureuses ont aspiré mon sexe
Nous voilà en transit vers un plaisir complexe

Sans même se concerter à nouveau retournés
Missionnaire de l'amour sur votre corps crucifié
Vos reins vous avez cambré, ainsi mieux pénétrée
Mes va et vient puissants butent sur votre entrée…

J'émets des borborygmes et vous ce sont des soupirs
Vient un plaisir montant que je veux retenir
Pour vous donner le temps d'une secousse ultime
Avant de vous inonder de mon extase sublime !
Signaler ce texte