En perdition

azraelys

À force de me relever,

J'ai oublié la chaleur de tes bras.

À trop m'en lamenter,

Mes bras ont oublié qu'ils étaient là.

 

Esclave de la nuit,

J'erre et je me tapis.

Toi, conquérante de l'aurore, 

Tu resplendis en d'autres décors.

 

Nos cœurs en collisions

Sont dignes d'un drame de théâtre

Où nos amours en perdition

Sont des chimères à abattre.

Report this text