érosion

Louise Mc.

Tout a commencé par les mains. Ma peau s'est peu à peu mise à s'effriter. Un désert s'ouvrait dans mes paumes, sur le revers de mes mains et le long de mes doigts. L'enveloppe commença à se fendre en certains endroits, estimant peut-être qu'il était temps d'exhiber les ruisseaux bleus qui couraient, furtifs, sous la banquise.

Une crevasse, puis deux, et un réseau de fissures imperceptibles pour les relier.

Ce fut un semblant de lèpre, une mauvaise plaisanterie de la nature. Et alors que se désagrégeait l'écorce de papier, les muscles qui étaient tendus à n'en plus pouvoir, se figèrent par lassitude. J'étais enfin défaite, battue par les pluies sévères et le vent d'ouest.

Evanescence ou tissu de poussières qui ne demandent qu'à se dissiper dans la fraîcheur mordante de ce jour infernal.

  • Tout a commencé par les mains, j’ai perdu ma ligne de vie. Je les ai montrées à une chiromancienne, elle m’en tracé une autre au feutre. :o))

    · Ago 4 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • une belle alternative !

      · Ago 4 months ·
      Img 20171108 222709 252 (2)

      Louise Mc.

    • Oui ! Mais chiante, car je dois la redessiner à chaque lavage de mains. :o))

      · Ago 4 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

Report this text