Erotic Night

nine-o-clock

La nuit, c'est le pire...

Je me réveille encore,
Avec l'odeur de toi dans mon corps.
Impression de décharge en moi.
Comme si nos peaux avaient glissé l'une sur l'autre.
Comme si nos langues s'étaient caressées jusqu'à la mort.
Comme si tu avais visité mon intimité jusqu'aux ténèbres.
Ce goût dans la bouche,
Qui n'appartient qu'à toi.
Respirer ton air.
Regard rempli de désir.
Electrochoc de jouissance.
Vibration des âmes.

Je file changer de culotte...

Report this text