Et puis un jour, le temps

Neptune

La cigarette se consumait dignement, comme pour continuer un peu plus à m'ôter cette vie qui ne me servait à rien.

Juin 2015.

Tout est froid et vide. Flasque et sans vie. Je cherche en vain une raison d'immerger, une raison d'exister.

Le teint blafard, maquillée à outrance, je déambule dans ces rues trop étroites qui me servent de soins palliatifs. Il paraît que sortir est bon pour le moral. Foutaises, attrape-couillon.

Je n'ai jamais cru au Bonheur transcendant et à toutes ces conneries de bien-être en parallèle.

Je suis bornée dans mes sentiments et crois donc que la mélancolie est la plus pure des sensations. Le "spleen" est beauté lorsqu'il se dépose sur mon être ensanglanté. Seule, l'auto-mutilation peut me guérir de ce mal qui me ronge. Peut-être qu'un jour, j'y verrai plus clair. Peut-être.. Tellement de suppositions aberrantes qui s'affairent dans mon esprit éphémère.

Je ne suis plus. Depuis déjà tant d'années. J'ai beau repousser le mal, il revient à chaque fois. Coup de poignard dans le dos à chaque mot sorti d'une belle bouche, bien-sûr, différente de la mienne. Ma bouche ne sait que déblatérer des conneries, elle ne fait que ça, à longueur de journée, enfin, quand j'ose l'ouvrir. C'est à peine si je bégaye pour parler, foutu mal-être. Mais, il paraît, qu'un jour tout s'arrange, que vos maux guérissent "avec le temps". Que le remède, c'est lui, ce fichu temps. En attendant je le perds en souffrant un peu plus chaque jour. En attendant, je le passe à fumer pour occuper mes blanches mains. Elles sont si sèches mes mains, tout comme mes lèvres. Sèches comme ma vie. C'est triste, mais, je suis triste.

Un peu trop pour cette société qui veut vous faire fondre devant du Milka ou le sourire d'un bambin d'une pub Pampers.

Je ne suis pas faite pour ces absurdités lancinantes. D'ailleurs, je ne regarde plus la télé depuis bien longtemps. De toute façon, je ne l'ai jamais regardé. Sujets inintéressants. Ablations de réelles informations. Laissez moi rêver d'Utopie.

( Et c'est là, que je vois, à quel point, j'ai changé.. Peut-être (encore une supposition foireuse) est-ce le temps..)

  • Tout le monde change, qu'on le veuille ou non. Rêver d'Utopie fait partie de son propre jardin secret. Nul ne peut vous en empêcher je crois, ce serait vraiment méchant. L'imagination peut sauver.

    · Il y a 17 jours ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • Le temps ne fait rien aux imbéciles vautrés qui laissent passer les trains. Mais votre cœur a l'incandescence des étoiles qui accouchent de constellations. Et vous avez la lucidité et la fulgurance des êtres qui ont déjà vécu toutes les vies.

    · Il y a 18 jours ·
    3835 1154541268121 6208533 n

    Julien Darowski

    • Oh.. Merci, Julien.

      · Il y a 18 jours ·
      Tumblr static tumblr static  640 (2)

      Neptune

Signaler ce texte