Extrait roman: une menace de mort

athane

Après la disparition de son amie Jules, Liam Amayala reçois une lettre destine à sa mère : "Clara Amayala seras la prochaine." Liam en veux à sa mère de ne pas se soucier de cette menace

La pluie venait s'écraser sur les carreaux de la cuisine comblant le silence qui c'était installé à table. Liam fixait sa mère du regard sans toucher au burger maison que celle-ci lui avait cuisiné. Sa mère n'y prêtait pas attention, elle s'efforçait d'afficher sur son visage un sourire qui paraissait pourtant sincère. Mais ses petits yeux bruns baissés vers son assiette étaient ceux d'une femme plongé dans de tristes pensées. Elle aussi ne mangeait pas beaucoup, Clara Amayala faisait simplement bouger sa fourchette dans son assiette. De temps en temps elle regardait par la fenêtre en posant sa joue sur sa mains ou posait sur son fils un regard bienveillant.

-Mange. Ordonna-t-elle avec délicatesse.

Son fils ne répondit pas. Il fronça un peut plus les sourcilles et poussa son assiette sur le côté. Clara ne fit aucun commentaire et se mit à manger dans l'espoir de donner l'exemple. Mais Liam ne lâchait pas sa mère du regard. Il fixait ses longs cheveux noirs, ses joues roses, ses yeux empathiques et son sourire expressif. Il avait peur de ne plus jamais voir tout cella. Il avait peur que la prochaine fois qu'il pose son regard sur ces traits ceux-ci soit sans vie.

Liam avait montré à sa mère le dessin qu'il avait trouvé dans la forêt et ce qui y était inscrit. Il lui avait aussi tout raconté : La forêt, le cris, la cabane, sa lumière qui s'était brusquement éteinte, ce qu'il avait vu ou cru voir et surtout il l'avait alerté sur la disparition de son amis, Jules Veau-de-Beuf. Sa mère, la commissaire, avait immédiatement lancé des avis de recherches et avait envoyé des équipes dans l'espoir de retrouver Jules avant qu'il ne soit trop tard. Mais elle n'avait pas accordé la moindre importance quant à la menace qui lui était directement destiné. Et Liam lui en voulait pour ça. Il ne voulait pas la perdre elle aussi.

Le silence dura de longues minutes, il fut coupé par la sonnerie d'un téléphone. Clara mis du temps à réalisé qu'il s'agissait du siens. Elle émergea lentement de pensées lointaines puis bondit de sa chaise et disparut en un éclaire. Quelques minutes plus tard Liam la vit passer en uniforme pressée de sortir.

- Ça ne te fait rien ? Explosa-il. Quelqu'un veut ta mort là bas et tu continu d'y aller comme si rien ne se passait !

Sa mère qui avait déjà passé une jambe sur le palier fis demis-tour de manière à le regarder droits dans les yeux en affichant son plus large sourire.

- Rien ne se passera mon chérie. Personne ne me tuera. Affirma-t-elle avant de passer la porte.

- Si tu meure je deviens orphelin ! Hurla Liam pour que sa mère l'entende. Si tu t'en fiche à ce point de mourir fait le pour moi... Démissionne... Trouve un travaille où personne n'en aura après toi !

Des larmes coulaient sur ses joues. Il les sécha rapidement lorsque sa mère réapparu à l'entrée.

- Personne ne me tuera Liam. Répéta-t-elle.

- On as écrit ton nom avec le sang de mon ami ! Rugit-il. Comment peut-tu affirmer une chose pareil ! Quelqu'un veut ta mort !

- Rien ne dit qu'il s'agit du sang de Jules, rassura Clara, le laboratoire fait toujours des analyses. Mais c'est vrai, quelqu'un veut ma mort. Seulement je suis la commissaire d'Oracle pas une simple mère au foyer. Celui qui as envoyé cette menace est soit idiot soit suicidaire.

- Et si ce n'est pas le cas ?

- Alors je devrait abandonner une ville entière à son sort ? Répliqua-t-elle d'une voix toujours aussi douce. Je n'aime pas me vanté Liam mais c'est grâce à moi que cette ville n'est plus en ruine ni en flamme et lorsque je ne serait plus là elle le redeviendra. Mais arrête de te faire du sang d'encre mon chérie. Personne ne me tuera.

Liam ne trouva rien d'autre à dire. Il laissa sa mère lui caresser la joue et laissa même échapper un sourire. Pour une fois il avait envie de la croire.

-Maintenant mange ton burger et vas te coucher, tu as école demain. Rappela-t-elle avant de partir pour de bon laissant Liam seul avec le bruit de la pluie.

  • "Omar m'a tuer" écrit en lettres de sang, mais avec plein et délier. :o))

    · Ago 8 days ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • très bonne référence =D, je ne connaissait pas

      · Ago 7 days ·
      15425827076 b7f879d14a b

      athane

  • Si vous avez des commentaires n'hésitez pas

    · Ago 8 days ·
    15425827076 b7f879d14a b

    athane

    • J'hésite :)

      · Ago 8 days ·
      Peinture artistique tete de loup sandrot

      Edgar Allan Popol

    • n'hésite pas, c'est autorisé :o))

      · Ago 8 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Toto est la risée du quartier :)

      · Ago 7 days ·
      Peinture artistique tete de loup sandrot

      Edgar Allan Popol

    • ptdr

      · Ago 7 days ·
      15425827076 b7f879d14a b

      athane

    • Il ne faut pas rire. Nous sommes très méchants, et ce n'est pas bien d'encourager les méchants. Nous allons croire que c'est bien d'être méchants. D'ailleurs, je ne suis pas loin de le croire :)

      · Ago 7 days ·
      Peinture artistique tete de loup sandrot

      Edgar Allan Popol

    • ptdr crois pas t quelqu'un frr t un gentil garçon

      · Ago 7 days ·
      15425827076 b7f879d14a b

      athane

    • Grrrrrrrrrrrrrr Ouap ! Ouap ! Grrrrrrrrrrrrrrrr

      · Ago 7 days ·
      Peinture artistique tete de loup sandrot

      Edgar Allan Popol

Report this text