fête,...comme chez eux.

Jaunie

La fête s'est terminée hier soir, enfin non, vers 6h00 du matin. La fête de là où j'habite. Un bourg, dix milles habitants. La fête de là où j'habite dure une semaine, et c'est à moins de cent mètres de là où je dors. Alors une semaine à me contenter de dormir deux ou trois heures. Ma On avait raison : j'aurai du acheter des tampons, pour les oreilles. Autant toujours préciser pour éviter les confusions.

Bref… Je suis sur les rotules. Ici tous les villages, bourgs et ratatam ont leur fête. Il y a de la musique ( ?), une procession, oui, les espagnols ne sont pas chrétiens sinon foncièrement catholiques, des manèges, les terrasses pleines jusqu'à plus d'heure. Et puis les peñas. Des groupes d'amis qui se cotisent, investissent un lieu, et font eux forcément la fête. La fête dans la fête. Les gamins en totale liberté dans les rues. Feux d'artifice, pétards sinon la joie de vivre ne serait pas ce qu'elle se doit d'être.

La joie est bruyante.

Alors je suis restée confinée dans mon confetti (c'est la fête…) et Jo le félin blotti dans la salle de bains.

Je sais, je sais que je ne suis pas festive. En fait (pas fête) je n'ai jamais fréquenté les lieux où les gens sont tellement heureux qu'ils en dansent. Tapent dans les mains. Trouvent « super géniale » l'ambiance. Pas jamais d'accord, cela m'est arrivé deux fois, de mémoire. Pour les concerts de l'époque c'est pareil. Rares. Béranger, Renbourn, guère plus.

Pour le reste, les jours passent et repassent sans hâte. Je prie Dieu qui n'existe plus et mes seins, qui eux existent enfin, pour vendre cette baraque en France avant mon départ du job. Si tel était le cas, je resterai un peu plus ici en Ibérie, parce que finalement je trouve chouette qu'ils sachent encore faire la fête, pour un oui, pour un non, pour une vierge ou ses saints. Je ferai les opérations ici, à Malaga une clinique s'est spécialisée pour faire se supporter les déviantes dans mon genre. Les hybrides. Tu sors et enfin tu ne te reconnais plus!

Je pense à la petite Lili qu'est née. Depuis quelques jours je n'ai plus de photos dans ma boite aux lettres. Forcément, je n'ai pas encore installé Washap. Je sais, je ne suis pas 2.0

Ce soir, je descendrai sur la place, prendre un « tinto de verano »* en terrasse, peut être que mes amis me rejoindront. En général vers 21h30. On discutera de tout et de rien. De rien surtout, énormément. Et puis de la fête…Pfffff….

*Panaché vin rouge et limonade et glaçons.

  • Santé !

    · Ago over 1 year ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Si, salud y paz. :)

      · Ago over 1 year ·
      Dscn0440

      Jaunie

  • Certes pas évident côté sommeil, l'avantage c'est le côté festif des espagnols :) le climat y est pour beaucoup ...un autre état d'esprit...plus joyeux...tres heureuse pour toi de l'avancée de ton évolution et te souhaite de vendre cette maison, afin de rester au soleil..bises Jeanne

    · Ago over 1 year ·
    W

    marielesmots

    • Oui tu as raison, je blague...Sauf pour le sommeil. Pour le reste , à suivre :) un abrazo

      · Ago over 1 year ·
      Dscn0440

      Jaunie

  • « C’est… c’est la fêêêtttte ! » Bonzaï ! :o))

    · Ago over 1 year ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text