Foudre

poulpita

Tiré de l'exposition <pulse>

Caresse divine.

 

Après une éternité.

 

Ta peau touche enfin la mienne.

 

Ta peau sculpte enfin la mienne.

 

D'un élan que rien ne brise.

 

Je retiens le temps.

 

Je compte chaque battement.



[photo par Christophe Keip https://www.ckeip.com/]

Report this text