Gaïa

Gabriel Meunier

sans doute les grecs avaient-ils pressenti bien des malheurs...

milliards d'années

Gaïa et Ouranos s'unirent

les supercontinents naquirent.

Puis montagnes océans Titans

animaux insectes innombrables

Anarchie ? Biodiversité démocratique


Gaïa n'eut pas la mesquinerie d'en rester à son petit poulailler

autour d'elle robuste et généreuse paysanne, la vie foisonnait

parmi tous ces grouillements des hominidés chanceux

se dressèrent et virent au-delà des hautes herbes

ils essaimèrent de l'Afrique vers le monde

évinçant bien d'autres vies plus fragiles


Mâles

très malins

inventèrent

machine à vapeur

tiercé télévision réalité augmentée

plus quelques fils à couper le beurre.


Minerais eau espace énergie furent nécessaires

Gaïa prenait de l'âge et rechignait à fournir Moloch.

Médecins ingénieurs chirurgiens mirent Gaïa sur table d'opération

sinistre bloc médical carreaux glacés Gaïa est sanglée ligotée garrotée

jetées en mer, fondations béton sous terre, aéroports immensités goudronnées

le dépeçage peut commencer


Etoufée de goudron

sa nourriture confisquée

chevelure forestière rasée

pillage des veines de charbon

puits de pétrole prises de sang

terre empoisonnée au plus profond


Le réveil sera terrible

ou ne sera pas

Report this text