Gonflée à l'Opium

damephoenix

Damned que la plume est lourde à mener quand l'esprit vagabonde ! [17.07.2017]

Tentons là une petite expérience ; aujourd'hui Lundi 17 Juillet 2017,il est exactement 17h44 et je suis défoncée. Ah oui oui, je vous promet. Une bonne vieille défonce totalement légale et médicale de surcroît ! On a tous connu ça un jour ou l'autre, ne mentez pas !


Migraineuse mi-fatiguée par une nuit où l'introspection a été me chercher jusque dans mes rêves, je me tournais dans mon lit jusqu'à trouver le courage ultime, vers 13h du matin, de sortir de ma tanière et affronter une nouvelle journée de vacances. Depuis gamine je n'ai jamais vraiment aimé les vacances pour être honnête. Mais ce n'est pas là le débat.


Toujours est-il qu'après quelques obligations mon crâne criait grâce. Aussi ai-je fini par me résoudre à gober le seul traitement qui me fasse effet : deux cachetons de lamaline contenant chacune 300mg de paracetamol, 30mg de caféine, mais surtout 10mg d'opium... Deux gélules en cas de crise depuis la sortie de l'adolescence pour la belle bête de 112kg que je suis !


Ah merde...


73kg aujourd'hui. Oups, j'aurai peut-être pas du en prendre deux. Ceci expliquerait cela. La posologie doit être différente à 45 kilos pres...


Ajoutez à cela le fait que mes migraines (heureusement pour moi) soient passés d'hebdomadaires a quasiment bi-annuelles sur les dix dernières années, et vous comprendrez pourquoi deux cachets me shootent littéralement la trogne.


Fatigue, migraine et médocs. Et voilà un magnifique texte semblable à un poisson pané, sans queue ni tête. Oui, j'ai osé.


Mais au milieu de tant de gravités élevons nous un peu dans l'apesanteur et soyons légers ! Ça fait du bien la légèreté, putain que ça soulage ! Mon cerveau gonflé à l'opium prend le large dans les hauteurs, je me croirais un ballon dans un parc d'attraction. Quoique l'hélium aussi ça doit être pas mal... Bref, tout cela pour vous dire quoi ? Hum ? Bah pas grand chose au final, juste une envie d'écrire en esquisse d'un mini las vegas parano médico-légal, où certes je ne vois aucune chauve-souris, mais où j'exerce un profond besoin de lâcher prise. De dire des conneries. Croyez moi ça me fait un bien fou à l'instant où je vous écris.


Et j'espère qu'en me lisant, à défaut de me trouver une verve vive vous me trouverez une vivacité vrillée et vivifiante... Et que j'aurai réussi à vous faire sourire.


Merci pour ce moment d'éclate !


Et j'en profite pour ajouter que si ma défonce en cet instant est quelque peu accidentelle et surtout pour un motif anodin tel qu'une migraine, je n'encourage personne à s'exploser la tronche et à ainsi engraisser nos chers lobbys pharmaceutiques. Faites attention, pour un bon effet il y a toujours le double d'effets secondaires...
  • L’effet pervers des lamalines sur la migraine. Comme tout opiacé, le cerveau aime. Le problème est, que quand il aime un truc, il en veut et comme il est loin d’être con, il déclenche une nouvelle migraine pour avoir sa dose.

    · Il y a 2 mois ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • Les médocs, c'est de la merde. Même si le texte est à prendre au second degré, le paracétamol provoque le cancer du foie, les médocs en vente libre à base de codéine viennent juste de changer de statut parce qu'une jeune fille en est morte ! ... A côté de tout cela, nos aïeux et leurs remèdes de rebouteux passent pour des loosers .

    · Il y a 2 mois ·
    Menu tete1

    daniel-m

  • Vous avez l'air maline sous lamaline...

    · Il y a 2 mois ·
    Djinn

    franekbalboa

  • Alors , puisse cet été être bénéfique à vos différents régimes !

    · Il y a 2 mois ·
    Cavalier

    menestrel75

Signaler ce texte