HISSER PAVILLON…

suemai

genèse apocalyptique : "Sophie, psaume 13, verset 3 " : Soleil fou, soleil des sourds, soleil d'amour - désespérante lumière verra s'éteindre la nuit des mal-aimés, la poussière des ivresses …
genèse apocalyptique : "Sophie, psaume 13, verset 3 " : Soleil fou, soleil des sourds, soleil d'amour - désespérante lumière verra s'éteindre la nuit des mal-aimés, la poussière des ivresses amoureuses, le verglas des innocents.

*/*

Duveteux matin à la trainée de ces soleils embrumés, je hisse pavillon d'infortune. Seule, assise à la dérive, cloutée à une tanière berbère, je camouffle quelques tessons d'une larme égarée. Telle une muse prisonnière, coupée d'une réalité aussi sensuelle qu'interminables caresses, j'erre en solitude de tout. Mémoires oubliées de ces matins givrés à courir la pomme d'api, de ces "midi-d'après" à fendre l'air de si simples sourires. Pourtant…, debout à la pointe de mon amant rocher, je me gave de nuits à souffrir la mer me plaindre sans fin.

Je hisse pavillon d'amertume envoutée par cette lumière du levant, drapée d'une gesse ailée, suave, si pulpeuse - animal dévorant. Dans ce perchoir où "j'ivre" sans fin, coulent parfois de mots tendres mais tous oubliés. Je fractionne ma vie en moments tristes, accablés : mortels amours aux tragédies infinies, aux meutes guerrières, aux épidémies morbides.

Du noir - au gris - au blanc; j'espère l'encre d'une plume bleutée, lumière apaisante d'avant-départ, d'un élan de plénitude au bouquet d'un sucre d'orge.

  • Une poésie envoûtante, exacerbée et quel beau texte ma Sue !!

    · Ago 5 days ·
    Louve blanche

    Louve

    • alô Martine, grande protectrice de nous, enfants-des-mots, merci pour cette finale toute de gentillesse - oui exacerbée, grossssssse bise à toi

      · Ago 4 days ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Oh, cum'n lass, ye can't be that dejected ! But I do feel weird reading yer words !

    Désolé, j'ai travaillé un an dans le Yorhshire, j'en ai gardé l'accent... Bye, luv !

    · Ago 5 days ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • alô Édouard, croire : c'est pour les croyants - que mes mots te paraissent incongrues, oui possible , une grosssssse bise à toi et vive le Yorhshire (York'sha'eur)

      · Ago 4 days ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Jolie déclinaison de tristesse poétique, bises Sue

    · Ago 5 days ·
    W

    marielesmots

    • alô Marie, la tristesse résume bien ce que je suis : en attende d'une plume bleutée et ce, pour passer vers ailleurs.

      · Ago 4 days ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Superbe texte mélancolique où les nuances de gris passent dans le bleu sucré d'espoir...
    Bisous tendresse chère Sophie.

    · Ago 5 days ·
    Version 4

    nilo

    • alô fidèle Nicole, lectrice de tjrs, Que le monde s'écroule et je saurai si mes mots portent sens grosssssssssses bise

      · Ago 4 days ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Beaucoup de poésie dans ton texte où l'état d'esprit et celui du coeur partent à la dérive mélancolique.

    · Ago 6 days ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • alô Lou, cool de te lire, mélancolie oui… tout comme cet "amant-rocher" qui a-t-il au delà de la mélancolie grossssse bise à toi

      · Ago 4 days ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • Alô Sophie, tes textes sont toujours témoins de cette souffrance profonde... Après la mélancolie, tu demandes ce qu'il y a ? Tout dépend. Mais la mélancolie est le nom donné autrefois à une forme de dépression latente. Mme Bovary en souffrait. La mélancolie est une souffrance supportable mais accomplissant lentement son travail de sape jusqu'à ce qu'un jour s'écroule le château de sable, démoli non pas par une vague extérieure, mais miné de l'intérieur....
      Voilà mon sentiment. Ne la laisse jamais s'installer, elle est perfide et sournoise car elle s'ancre dans l'habitude du quotidien à l'avoir près de soi....

      · Ago 3 days ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • alô Lou, merci de t'intéresser à moi de la sorte. Mais, on ne contrôle pas tout de sa vie "émotive." et ça me dit rien de passer des heures et des heurs chez un psy à m'écouter parler et à recevoir en retour que des hum… hum… Même à 30 ans, on peut souffrir d'une propension à la solitude, la mélancolie et d'une difficulté à s'intégrer socialement. Alors je m'invente une vie qui, sans être parfaite, me permet de souffler un peu. Pourtant ici, je suis entourée d'amis(es) de tous âges qui voudraient se rapprocher davantage de moi. Parfois j'ai des rapports avec ma grande amie "Émilie" mon demi-frère (Swager), peut-être aussi "André", un grand ami de mon défunt père, qui nous héberge tous. Les lieux sont magnifiques : forêt, lac et mon île, là d'où je t'écris d'ailleurs. C’est bien et je me sens tout de même heureuse. J'ai Flox, mon chien et mes petits amis de la forêt, que j'apprivoise tout doucement. Le bruit des vagues qui accompagnent mes battements de cœur. Je t'embrasse et merci encore pour ta grande sollicitude, je l'apprécie bcp. Je reste cool, pas de soucis de ce coté. Ici (wlw), j’ai le sentiment de me sentir aimer : un endroit où je peux exprimer mes états d’âme. Mille bisous à toi et à cette tendresse qui m’accompagnera à jamais. XXX
      P.S. oui, en un sens, Mme Bovary (pauvre Flaubert) d'ailleurs

      · Ago about 4 hours ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

Report this text