Homme de fer homme bleu

Susanne Dereve


Homme de fer, homme de paille,

homme bleu,

toi qui chaque matin fait le vœu

d'arracher à la mer,

 

à ses grandes tenailles d'eau et de sel,

à ses bras blancs d'écume,

les coques nues mangées de rouille,

 

toi qui  fouilles le ciel de tes flèches d'acier,

harponnes les nuages, humant

le vent qu'il fait.

 

Homme de fer qui  portes en toi

où que tu ailles

l'éternel  tourment de la mer, 

 

la vois-tu,

avec ses vagues grises aux parures

d'écailles

d'argent liquide  sous le soleil

 

comme on fond le métal,

 

comme on hâle sans fin les

algues damassées, 

 

la vois-tu,

ronger les  coques rouges

des grands navires à quai

dans le matin frileux

 

Homme de fer, homme de paille

homme bleu

 


 

Peinture (de rue) : Paul Bloas - Le lamaneur

  • Pierre Loti aurait apprécié… Bravo, Susanne !

    · Ago 11 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • merci , mais crois-tu ? Si ça pouvait plaire à Catherine Poulain ...

      · Ago 11 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • Je ne la connaissais pas, donc je suis allée me renseigner. Oui, je crois que ton poème lui plairait sans problème...

      · Ago 11 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • il faut absolument que tu lises "le Grand Marin" , c'est très fort et incroyable de penser à ce qu'elle a vécu

      · Ago 11 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • Je note pour une prochaine lecture :) Merci...

      · Ago 11 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • On pense tout de suite à Gilliatt

    · Ago 11 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

    • Mon Dieu ... que je n'ai pas lu ...

      · Ago 11 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • Pas lu non plus le roman en entier mais je me souviens de "Gilliatt et la pieuvre" dans un manuel de français

      · Ago 11 months ·
      Photo 1 orig

      Alain Balussou

    • Ah .. vous me rassurez !

      · Ago 11 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

Report this text