Il était une fois. Suite 4

menestrel75

En ce temps-là, il y avait un jour, dans l'heureux temps où...
La belle endormie, réfugiée tout en haut de sa tour,
me répéta plusieurs fois :
« Je fus séduite par ton allure,
ta prestance et ton élégance
Prudente , j'ai feint l'indifférence.
Et je regrette tellement de ne pas t'avoir invité…
Mais aujourd'hui, ma porte est ouverte,
Hâte-toi, rejoins-moi, j'ai besoin de toi
Comme tu as besoin de moi. »
 
Sa voix traversait la forêt, bruissait tout alentour,
Comme le souffle d'un zéphyr amoureux.
J'étais décontenancé, étonné, je craignais l'aberration de mes sens.
Mais qui était-elle vraiment ? La connaissais-je ?
L'avais-je reconnue ? ou m'avait-elle reconnu ?
 
« Mais, mon ami, peut-être vous étiez-vous reconnus simultanément ?
Tout comme moi, je t'ai reconnu sans en avoir conscience,
Ce sont tous mes sens qui t'ont reconnu.
Emmène-moi dans cette forêt, conduis-moi à cette tour.
Ta belle endormie nous accueillerait-elle ?
Nous permettrait-elle d'abriter notre aventure
Entre ces mystérieux murs ? »
 
N'auras-tu pas peur de partir vers l'inconnu ?
Te sens-tu prête à me suivre sans savoir
Ce que tu vas découvrir et vivre en haut de la tour ?
Les immenses chênes grimpent au ciel,
je t'emmène tout au fond de la forêt
tenant dans ma main ta petite main.
Traversant clairières et futaies,
Nous cheminons vers le fil d'Ariane.
 
« Au fond de la forêt, au loin, je te donne ma main,
tu m'emmènes dans ce paradis de bois d'écrin.
fais- moi glisser sur ce tapis de fleurs sauvages
les violettes, senteur enivrante et volage.
Souviens-toi que je déteste le partage
Et si je te l'offre, à toi seul sera mon écrin. »

SUITE POSSIBLE...
Signaler ce texte