Impulsion...( 233 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(12200160415121876738)


Tu ne peux pas te perdre...


Tu me trouveras
facilement
là où la mère
pleure près
de ses blessures
ouvertes
non loin de
l'enfant démoli
cruellement
saigné par tous
les jours ignobles
quelquefois à
l'écoute de cet
homme épuisé
parce que
plus rien n'a
lui signifie
que plus rien n'est
et quand le temps
reste encore
aussi patient
que possible
au chevet de ces
mémoires affaiblies
qui n'ont plus
personne à aimer
tu me trouveras
facilement
là où les armes
en éruption
se reposent
pour enfin
s'inviter
à la paix
comment pourrai-je
être plus précis
tu ne peux pas
te perdre...

jean-marc frelier 23/05/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text