In vitro

Alain Cattiaux


L'espace d'un instant quelle expression étrange
Quand on sait que le temps n'est pas chose qu'on range
Combien de cet espace consomme nos minutes
Où rien n'est à sa place il faut qu'on en discute

Les bouts d' papiers sur la peau du frigo
Les cendriers partageant nos mégots
Et les je t'aime jeté par la fenêtre
Les jours où j'ai failli te reconnaître
Les pyjamas qui mettent leurs manteaux
Et les baisers bien trop loin de la peau
Pour s'êtr' croisés bien trop souvent peut-être
On s'est aimé à coup de chronomètre

Loin des yeux loin du cœur...
Notre amour n'est jamais à l'heure

C'est quand qu'on s' vois
C'est quand qu'on se voue toi et moi
Qu'on s'avoue que c'est tout sauf un choix
De vivre ensemble seule ment quand on s' vois pas...

Les nuits d'amours couchées sur les textos
Les draps froissés chacun son tour de dos
Ces choses à dire qu'on remet à plus tard
Les jours où l'on croit encore au hasard
Je vois la lune quand tu vois le soleil
Dans tes étoiles je croise que ton sommeil
On frôle de prés une belle histoire d'amour
On s'aime ensemble mais c'est chacun son tour

Loin des yeux loin du corps...
Notre amour n'est jamais d'accord

C'est quand qu'on s' vois
C'est quand qu'on se voue toi et moi
Qu'on s'avoue que c'est tout sauf un choix
De vivre ensemble seule ment quand on s' vois pas...

On ne peut pas mettre ça sur le dos du printemps
Qui ne nous laisse pas piquer un peu d' bonheur
Il faudrait qu'on l'attrape l'espace d'un instant
Ce temps qui n'arrête pas d'aiguiller notre cœur

Report this text