In vivo...( 144 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(7540113804746346429)


Fragment infime...


Surtout ne suis
pas mes traces
elles te mèneraient
où la brume s'éternise
même si ton esprit
s'armait de patience
pour en traverser
l'obscure épaisseur
il n'y aurait plus
après qu'un espace
indéfiniment libre
et sans repères
qui ne te laisserait
entrevoir aucune
empreinte oubliée
ni aucun signe enfoui
par le gré d'un hasard
attestant qu'il y a bien eu
jalon périple ou passage
parce que son amour
inexistait je suis allé
chercher à la source
des maux un fragment
infime de celui qui dit-on
ne peut finir c'est là
tout ce qu'il te faut savoir...

jean-marc frelier 22/05/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text