In vivo...( 55 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(1100087778366101931)


Ton retour éminent...


Le champ lointain
n'attend plus que
sa formulation
pour s'entrouvrir
sur l'espace
ostensiblement vide
où ses vagues
successives toutes
alignées se défroissent
de courbures en rebonds
à voix haute j'exprime
ton visage qui devient
sur le ciel une réalité
sans rapport avec
ce qu'il improvise de
violences ou de trêves
ton corps identique
s'y glisse aussi à la
façon d'un hologramme
replié au travers du
rideau neutre des présences
imaginaires
progressivement il s'y dépose
reconstitué comme issu
de l'épaisseur d'un sommeil
aux multiples incréments
je n'en crois pas mes yeux
tu as donc franchi seule le temps
pour redevenir celle que je
vénère celle qui m'approche
d'un pas sensible et souple
tes premiers mots vertigineux
me font trébucher sur place
parce qu'ils reprennent
exactement là où nous nous
en étions l'un et l'autre arrêtés
juste au bord des lèvres en suppliques...

jean-marc frelier 14/05/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text