In vivo...( 89 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(2880067194370816120)


La vague invariable...


J'observais fixement
ses mains tourner
la glaise humide
avec élégance et précision
sans permettre une seconde
à la ligne en gestation
d'échapper à sa finalité première
l'unité absolue
de la forme pleine
et vide au même instant
seulement reliée à elle-même
par un mouvement infini
m'hypnotisait l'esprit tout entier
aucune oeuvre secondaire
n'irait aussi loin pour imager
la plénitude aboutie
d'une semblable émotion
l'espace qui contiendrait
apparaissait clairement
sous l'aspect d'une vrille incessante
dont mes yeux fascinés
pouvaient suivre l'enroulement
progressif
la flamme intense en saisirait
bientôt le subtil équilibre
l'immense patience des jours
t'aura finalement façonnée
au coeur même de cette
vague invariable
telle que je n'aurais
jamais pu l'imaginer...

jean-marc frelier 18/05/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text