Incohérence...( 8 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(701408733)

Bolchoï...

Devant les enfants tristes
souvent je danse quelques pas
de mon cru entièrement
improvisés je me donne en
spectacle comme Fred Astaire
mais sur ses vieux jours
pour tenter de les divertir un peu
de leur chagrin trop pesant
j'admets bien volontiers
que le visuel chorégraphique
qu'ils proposent n'a vraiment
rien à voir avec celui des corps
de ballet prestigieux ni avec
les prouesses effarantes des
danseurs urbains qui se
désossent en public Mais...
de temps en temps je parviens
quand même à atteindre une
forme surprenante de légèreté
libératrice ...Il faut bien avouer
que je ne suis pas très fort
en grimaces ni en clowneries
diverses qui désarçonnent
alors je compense à ma manière
en ondulant du mieux possible
comme un chat maboul et frénétique
Qu'elle soit rires ou applaudissements
en retour d'eux j'accepte toujours
de bon coeur leur récompense éberluée
je ne leur promets jamais que
la peine passagère qu'ils ressentent
s'effacera toute seule d'un coup
de baguette magique mais le jeu
n'en vaut-il pas la chandelle...

jean-marc frelier 06/02/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

  • Chacun fait comme il peut, danser c'est quelques instant de bonheur à partager...

    · Ago 13 days ·
    Version 4

    nilo

Report this text