Infortune

Susanne Dereve

Mon amour autrefois avait des yeux si clairs

On eut dit que la mer engloutissait la lune

Et sa peau était brune

Aux pleins feux de l'été

Sa jeunesse un fruit vert

 

Bel amour d'infortune aux lèvres froides

Dans tes yeux galopaient déjà des ombres roides

Où la folie couvait


Illustration : Baldassare Castiglione par RAPHAEL (détail)
Signaler ce texte