Innocence...( 1 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(6356306993006846248183)


Je suis venu...


Je suis venu
sans un mot
après que ma
main ait longé
la rivière
après que
mon front
ait embrassé
l'aubier
dans l'envol
du matin
qui foisonnait
de signes
près de la
terre qui s'ébroue
je suis venu
suivre en silence
votre désolation
vous rapporter
un peu de ce
que ce jour
enlève avec lui
qu'il parle
sans voix
à ma place
et à sa manière
de ses plus
grands instants
passés auprès
de vous
qui ne reviendront pas
je suis venu
son amour
en message
accompagner
votre solitude
inaudible
partager
l'éphémère
qui se fait nôtre
comme l'espoir
d'un nouvel horizon
auquel nous
devrions croire encore
vous exprimer enfin
que naître en tous lieux
n'en finit jamais...

jean-marc frelier 22/06/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text