Instincts...( 1597 )

Jean Marc Frelier


Etude...(23)

Encyclies...

(psaume 232)




Dans la pénombre travaillée

des oscillations nocturnes

du voilage respirant au carreau

un souffle menuisé de lumière

balaye la chambre

où nous dormons tous les deux

d'une caresse insoupconnable

si j'étais éveillé

je saurais tout comme lui

ne rien interrompre

de ton absence inconsciente

ne pas rétracter mon bras

câlinement glissé dessous ta nuque

ni déplier ma jambe endormie

crochetée tendrement par la tienne

si j'étais éveillé

je saurais accompagner tes formes étendues

de mille et une attentions imperceptibles

anticiper sans sursauts

leurs hégémonies involontaires

pour me fondre dans ton sommeil

à la manière du temps qui passe et qui ne se voit pas...


jean-marc frelier 15/04/2018 (ev)

“ à ciel ouvert “

copyright exclusif

Dédicace : M. Aharon Appelfeld

Report this text